Foire Aux Questions

 

Déploiement :

Comment savoir si mon adresse va être fibrée et quand ?

Vous pouvez consulter notre site internet par ce lien http://essonnenumerique.com/suis-je-eligible/calendrier-de-deploiement/ et vérifier ainsi si la fibre optique est commercialisée dans votre commune.

Quelles sont les étapes de raccordement de nouvelles constructions ?

Pour les nouvelles constructions, le promoteur immobilier doit :

  1. Réaliser le déploiement dans les logements, parties communes et lotissements jusqu’à un point d’interconnexion
  2. Prendre contact avec l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... exploitant (la société Essonne Numérique THDTechnologie permettant d’offrir un débit minimum de 30 Mbit/s descendant et 5 Mbit/s montant, selon la définition actuelle de l’ARCEPAutorité administrative indépendante chargée depuis le 5 janvier 1997 de réguler les télécommunications et le secteur postal en France. Elle est composée d’un collège de sept membres : trois d’entre eux sont désignés par le président de la République et les quatre autres, respectivement, par le président de l’Assemblée nationale.... À noter que l’Autorité a modifié sa précédente définition (50 Mbits/s en débit descendant) à l’occasion de la publication des chiffres du 3ème  trimestre 2012, afin de se conformer aux...) pour assurer l’interconnexion.

Ce principe s’applique depuis plusieurs années et est national tout comme le promoteur réalise et finance le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... électrique dans le bâtiment et le lotissement puis il se coordonne avec ENEDIS pour l’interconnexion.

Dans le cas où les logements ne sont pas éligibles, il en est déduit que le promoteur immobilier n’a pas réalisé toutes les démarches. Dans ce cas, pourriez-vous nous transmettre :

  • Le dossier de pré fibrage du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... réalisé par le promoteur (dossier complet avec route optique et nommage des équipements)
  • La convention d’exploitation et de maintenance signée avec le gestionnaire du parc immobilier (syndicat de copropriété, etc.) ainsi que l’annexe que vous retrouverez en suivant le lien suivant : Conventionnement pour le déploiement fibre optique jusqu’aux parties communes | | EssonneNumérique (essonnenumerique.com)

Le Syndicat Essonne Numérique étudiera ensuite sous quel délai l’exploitant peut faire l’interconnexion.

Pour complément, la Réglementation pour les nouvelles constructions :

Le décret n° 2009-52 du 15/01/2009 relatif à l’installation de lignes de communications électroniques à très haut débit en fibre optique dans les bâtiments neufs, pris en application de la loi n° 2008-776 du 4/08/2008 de modernisation de l’économie demande au maitre d’ouvrage d’équiper en lignes de communications électroniques à très haut débit en fibre optique :

  • les immeubles à usage d’habitation…
  • les locaux individuels à usage de logement ou professionnel pour lesquels une demande de permis de construire a été déposée à compter du 01/10/2016,
  • les lotissements pour lesquels une demande de permis de construire ou une demande de permis d’aménager a été déposée à compter du 01/10/2016.

Article 118 – LOI n° 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques (1) – Légifrance (legifrance.gouv.fr)

Raccordement :

Que signifie le terme « éligibilité » ?

C’est le feu vert donné à votre logement pour l’acquisition de la fibre chez vous.

Que signifie l’expression « ouverture commerciale » ?

L’ouverture commerciale intervient quand les délais légaux (trois mois) permettant à tout opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... de se manifester pour venir sur notre réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication...., ont expiré. La fibre optique déployée peut alors être raccordée à votre logement.

Comment se passe le raccordement fibre optique ?

Lors de la construction, la fibre optique est installée jusqu’à un boitier de terminaison proche de votre logement, dans la rue pour les pavillons ou dans les parties communes pour les immeubles.

Ce boitier est appelé PBO (point de branchement optique)Équipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans.... Le dernier câble à installer, allant de ce boitier « PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... » jusqu’à la prise optique de votre box internet dans votre habitation est appelé : le raccordement finalOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... (PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optique peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans...) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIoLe dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) est la prise terminale pour les réseaux FttH qui permet le raccordement à la box internet....).....

PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... dans les parties communes
PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... Souterrain
PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... Aérien

 

 

 

 

 

 

 

 

Le raccordement finalOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... (PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optique peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans...) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIoLe dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) est la prise terminale pour les réseaux FttH qui permet le raccordement à la box internet....).... peut être souterrain, aérien, en façade ou en partie commune d’une copropriété. Le raccordement est réalisé sous un délai règlementaire de 3 mois maximum à partir de la prise en compte de la demande. Du fait de l’éloignement de certaines habitations et lorsqu’il n’existe pas toujours d’infrastructures mobilisables (poteaux, fourreaux), la fibre optique n’est pas entièrement déployée. Ces habitations appelées « raccordable à la demande », seront raccordées uniquement suite à une demande des riverains concernés. Il est nécessaire d’assurer une extension pour installer le boitier de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... (PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optique peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans...) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIoLe dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) est la prise terminale pour les réseaux FttH qui permet le raccordement à la box internet....).... (PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans...). Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... (PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optique peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans...) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIoLe dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) est la prise terminale pour les réseaux FttH qui permet le raccordement à la box internet....).... peut se trouver en pied d’immeuble ou à l’extérieur au plus proche des logements à raccorder. L’extension du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... et le raccordement sont réalisés sous un délai règlementaire de 6 mois maximum à partir de la prise en compte de la demande.

Lors de l’étape de raccordement, des difficultés peuvent être rencontrées car l’opération nécessite l’intervention de plusieurs acteurs. Pour les premiers raccordements qui s’avèrent très nombreux, il a été constaté des difficultés de communication entre les intervenants entrainant une annulation des rendez-vous et un report du raccordement. En effet, les techniciens en charge du raccordement dépendent de l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... commercial choisi ce qui nécessite une coordination avec l’exploitant pour avoir les informations nécessaires à l’opération.

  • Explications complémentaires par type de raccordement : 

Cas n°1 : Cheminement souterrain

Le câble de raccordement optique empruntera le fourreau de votre raccordement téléphonique. Il est de votre propriété en zone privée et de la responsabilité du responsable d’infrastructure en zone publique.

L’utilisation des fourreaux de raccordement ne pose que rarement de problème. Dans ce mode de raccordement, un technicien spécialisé passe d’abord une aiguille dans le fourreau de raccordement du regard à chez vous pour vérifier si le fourreau est utilisable. Si l’aiguille est passée, le technicien y accroche une ficelle qui permettra ensuite de tirer le câble de raccordement.

Cas n°2 : Cheminement aérien

Votre raccordement au réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... téléphonique est en aérien. Le raccordement au réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... optique se fera aussi en aérien. Le nouveau câble de raccordement optique sera installé par un technicien spécialisé et empruntera le parcours des câbles existants depuis les poteaux existants.

Cas n°3 : Cheminement en façade

Votre raccordement au réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... téléphonique est installé sur la façade de votre logement. Le nouveau câble optique sera installé par un technicien spécialisé et empruntera le parcours des câbles existants en respectant l’esthétique des habitations. Ce mode de raccordement est soumis parfois à l’accord des voisins pour faire cheminer du câble sur les façades.

Cas n°4 : Cheminement en partie commune dans un immeuble

Le logement est dans un immeuble en copropriété et le PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... est dans les parties communes. Le nouveau câble optique sera installé via les colonnes montantes et / ou en apparent via la cage d’escalier par un technicien spécialisé qui empruntera le parcours des câbles existants.

  • Et après ?

Une fois que l’acheminement a été réalisé en suivant un de ces quatre modes d’adductionPartie de l’infrastructure du câblage, comprise entre le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... au réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... des opérateurs et le point de pénétration. Elle peut être souterraine, aéro-souterraine ou aérienne. Elle est constituée de l’ouvrage  de  génie civil nécessaire : chambres, conduits, poteaux, armement…..., le raccordement se réalise ensuite en intérieur. Il consiste à installer un petit câble de quelques millimètres de diamètre jusqu’à une prise terminale optique (PTOSocle de communication présentant au moins un connecteur optique. Il s’agit de la prise située à l’intérieur du logement ou local à usage professionnel sur laquelle est branché le boîtier de conversion opto-électronique. Les fonctions PTOSocle de communication présentant au moins un connecteur optique. Il s’agit de la prise située à l’intérieur du logement ou local à usage professionnel sur laquelle est branché le boîtier de conversion opto-électronique. Les fonctions PTO et DTIO sont confondues en cas de prise unique.... et DTIOLe dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) est la prise terminale pour les réseaux FttH qui permet le raccordement à la box internet.... sont confondues en cas de prise unique....) soit (le plus souvent) en apparent au niveau des plinthes, soit dans des goulottes dans vos murs si vous en disposez. C’est sur cette prise PTOSocle de communication présentant au moins un connecteur optique. Il s’agit de la prise située à l’intérieur du logement ou local à usage professionnel sur laquelle est branché le boîtier de conversion opto-électronique. Les fonctions PTOSocle de communication présentant au moins un connecteur optique. Il s’agit de la prise située à l’intérieur du logement ou local à usage professionnel sur laquelle est branché le boîtier de conversion opto-électronique. Les fonctions PTO et DTIO sont confondues en cas de prise unique.... et DTIOLe dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) est la prise terminale pour les réseaux FttH qui permet le raccordement à la box internet.... sont confondues en cas de prise unique.... que sera reliée la box internet de votre fournisseur d’accès à internet lors de la mise en service de votre abonnement très haut débit. L’emplacement de cette prise terminale optique (PTOSocle de communication présentant au moins un connecteur optique. Il s’agit de la prise située à l’intérieur du logement ou local à usage professionnel sur laquelle est branché le boîtier de conversion opto-électronique. Les fonctions PTOSocle de communication présentant au moins un connecteur optique. Il s’agit de la prise située à l’intérieur du logement ou local à usage professionnel sur laquelle est branché le boîtier de conversion opto-électronique. Les fonctions PTO et DTIO sont confondues en cas de prise unique.... et DTIOLe dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) est la prise terminale pour les réseaux FttH qui permet le raccordement à la box internet.... sont confondues en cas de prise unique....) est stratégique car le positionnement de votre box vous permettra de reprendre le cas échéant votre réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... Ethernet, d’avoir accès au wifi, au téléphone et à la télévision via internet. Ce PTOSocle de communication présentant au moins un connecteur optique. Il s’agit de la prise située à l’intérieur du logement ou local à usage professionnel sur laquelle est branché le boîtier de conversion opto-électronique. Les fonctions PTOSocle de communication présentant au moins un connecteur optique. Il s’agit de la prise située à l’intérieur du logement ou local à usage professionnel sur laquelle est branché le boîtier de conversion opto-électronique. Les fonctions PTO et DTIO sont confondues en cas de prise unique.... et DTIOLe dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) est la prise terminale pour les réseaux FttH qui permet le raccordement à la box internet.... sont confondues en cas de prise unique.... est généralement positionné au niveau de la télévision dans le salon ou bien près du tableau électrique selon la configuration existante. Ce nouveau raccordement peut être aussi l’occasion de revoir et modifier l’emplacement de vos équipements. Visuellement, le câble est blanc et approximativement de même diamètre qu’un câble de chargeur de PC/un câble HDMI.

Quels sont les opérateurs disponibles ?

Essonne Numérique déploie un réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... fibre « neutre » ouvert à tous et libre d’accès à tous les opérateurs. Il n’y a aucune exclusivité d’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE..... Les tarifs et offres présentés aux opérateurs sont classiques et communs à de nombreux autres réseaux.

Chaque opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... décide de venir au rythme qu’il le souhaite et suivant sa stratégie commerciale.

A date les opérateurs commerciaux déjà présents sont :

Attention certains opérateurs ne sont pas encore sur tout le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... fibre d’Essonne Numérique.

Et concernant le dernier opérateurExploitant de réseau de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... d’envergure nationale ?

Essonne Numérique déploie un réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... fibre « neutre » ouvert à tous et libre d’accès à tous les opérateurs. Il n’y a aucune exclusivité d’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE..... Les tarifs et offres présentés aux opérateurs sont classiques et communs à de nombreux autres réseaux.

Chaque opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... décide de venir au rythme qu’il le souhaite et suivant sa stratégie commerciale.

A date les opérateurs commerciaux déjà présents sont :

Attention certains opérateurs ne sont pas encore sur tout le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... fibre d’Essonne Numérique.

Un seul et unique opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... d’envergure nationale, FREE, ne propose pas encore d’offre sur notre réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication..... En effet, l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... exige des conditions d’accès différentes des autres opérateurs. Leur demande implique une nouvelle modélisation financière pour ce projet publique. Des discussions sont encore en cours avec l’exploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... Essonne Numérique Très Haut Débit sur les conditions d’accès au réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.....

Essonne Numérique souhaite l’arrivée rapide de cet opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... car c’est un acteur majeur de la commercialisation d’offres THDTechnologie permettant d’offrir un débit minimum de 30 Mbit/s descendant et 5 Mbit/s montant, selon la définition actuelle de l’ARCEPAutorité administrative indépendante chargée depuis le 5 janvier 1997 de réguler les télécommunications et le secteur postal en France. Elle est composée d’un collège de sept membres : trois d’entre eux sont désignés par le président de la République et les quatre autres, respectivement, par le président de l’Assemblée nationale.... À noter que l’Autorité a modifié sa précédente définition (50 Mbits/s en débit descendant) à l’occasion de la publication des chiffres du 3ème  trimestre 2012, afin de se conformer aux.... Cependant la priorité est de garantir une économie saine et durable de ce réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... public. Tant que les discussions ne permettront pas des garanties, les exigences présentées par l’exploitant et l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... ne seront pas acceptées.

Sur les zones ouvertes à la commercialisation, le taux de pénétration est de 35% en un an, donc positif par rapport aux autres territoires. L’arrivée de Free permettrait d’accélérer encore plus ce taux mais pour cela il faut des éléments justifiant les demandes de modifications des conditions tarifaires que tous les autres opérateurs ont accepté. C’est un réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... public pas une braderie pour les opérateurs.

Dès lors que l’exploitant aura fourni des explications pertinentes et que le Syndicat adhèrera à la démarche, il faut que les modifications tarifaires passent en avenant via un Comité Syndical puis l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... devra installer ses équipements et ouvrir la commercialisation. Un délai global minimum de 6 à 8 mois est à prévoir. Free ne sera donc pas présent avant le 3ème trimestre 2021

Combien coûte le raccordement ?

Le coût du raccordement est à la charge de l’usager et peut être différent d’un fournisseur d’accès à Internet à l’autre. Pour les particuliers, les opérateurs font régulièrement des offres promotionnelles avec le raccordement gratuit.

Un endroit privilégié pour installer la fibre ?

Vous pouvez poser la prise fibre où vous voulez, tout en réfléchissant à l’utilisation que vous aurez de la fibre optique.

Nous recommandons de l’installer au plus près de l’appareil qui sera le plus utilisé en connexion à Internet : cela peut être votre téléviseur, l’ordinateur du salon, celui du bureau dans lequel vous avez l’habitude de surfer ou de travailler. Mais il est important de bien réfléchir à cet emplacement qui sera définitif. La nature matérielle de la fibre optique ne permet pas de déplacements ou de prolongements dans le domicile comme c’était le cas autrefois avec le fil du téléphone.

La fibre peut-elle être posée le long d’un fil électrique existant ?

Dans la maison, oui. Mais à l’extérieur, on ne peut pas passer la fibre optique dans le même fourreau que les câbles électriques.

Existe-t-il des contraintes d’installation et de trajet de la fibre optique dans le domicile, dues à la nature de la fibre ?

La fibre optique est un fil de verre. Comme du verre, elle est cassante et ne supportera des angles à 90°. Lors du raccordement n’hésitez pas à demander conseil au technicien en charge de l’installation pour choisir le cheminement le plus adapté.

Après l’installation de la fibre chez moi, pourrai-je déplacer la prise quand je vais refaire ma décoration ?

Il est impossible de la déplacer. C’est pourquoi il est important de bien réfléchir à l’endroit où vous voulez la faire fixer. La fibre optique est une fibre en verre, elle n’est donc pas élastique, on ne peut pas la tirer car elle est fixée entre le boitier et votre domicile de manière à être tendue.

En cas d’absolue nécessité (rénovation complète du gros œuvre, nouvelle construction) il faudra prévoir l’installation d’un nouveau segment de fibre entre la rue et le domicile.

Si je déménage, est-ce que je peux emporter la prise de fibre optique pour la poser dans mon nouveau logement ?

Il ne faut pas déplacer la prise optique ni le câble de raccordement. Le locataire ou le propriétaire suivant pourra l’utiliser en prenant pour lui-même un abonnement auprès d’un opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE..... La présence de la prise est un argument valorisant si vous êtes amené à vendre une maison. Vous avez donc tout intérêt à la garder en bon état.

Éligibilité :

Mon voisin est éligible mais pas moi, pourquoi ?

Situation 1 – Vous êtes en zone éligible mais « en cours de déploiement » sur la carte :

Sur le projet, le déploiement est réalisé avec une couverture minimum de 80% des logements par commune pour permettre l’ouverture commerciale. Ainsi dès qu’une commune est couverte à 80%, il est réalisé le DOE, dossier d’ouvrage exécuté (dossier final comprenant l’ensemble des plans) du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... pour permettre son transfert à l’exploitant qui assure la commercialisation.

Ensuite les complétudes de déploiement sont réalisées pour arriver à une couverture de plus de 97% des zones. Cela concerne notamment les déploiements en parties communes des copropriétés, les déploiements en aérien qui nécessitent des remplacements de poteaux ou bien encore des déploiements qui nécessitent des réparations de fourreaux et des cas particuliers.

Cette complétude est assurée sous un délai de 4 à 8 mois après l’ouverture commerciale de la zone dont vous dépendez. Les complétudes sont identifiées sur le site d’Essonne Numérique en « déploiement en cours » sur la carte d’éligibilité.

Chaque mois, un communiqué est fait sur le site internet d’Essonne Numérique listant les complétudes réalisées ainsi qu’une mise à jour de la carte. Je vous invite donc à suivre l’état d’éligibilité de votre logement fin février et fin mars sur la carte suivante : Carte du déploiement Essonne Numérique | EssonneNumérique (essonnenumerique.com)

Situation 2 – Vous êtes en zone éligible mais « en raccordable sur demande » sur la carte :

Le Syndicat Essonne Numérique a pour mission la construction d’un réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... fibre optique jusqu’à des boitiers de raccordement proches des foyers, dans la rue pour les pavillons ou dans les parties communes pour les immeubles. Ce boitier est appelé PBO (point de branchement optique)Équipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... et permet le regroupement de 5 à 10 logements.

Dès que ce réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... est finalisé pour 80% du territoire, il est présenté à l’exploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... la société Essonne Numérique Très Haut Débit (actionnaire Covage 60%, Orange 20% et la Caisse des dépôts 20%). L’exploitant Essonne Numérique Très Haut Débit a notamment en charge d’assurer la commercialisation du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication...., sa maintenance et les raccordements finaux.

Après ouverture commerciale, des complétudes de déploiement sont assurées par le Syndicat Essonne Numérique pour permettre une couverture à plus de 98% des zones. Cela concerne notamment les déploiements en partie commune des copropriétés, les déploiements compliqués en aérien suite à des remplacements de poteaux et les déploiements souterrains compliqués suite à des réparations des fourreaux.

Pour les 2% maximum de logements très isolés nécessitant un traitement particulier et des travaux importants, le boitier de raccordement PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... n’est pas immédiatement posé. En effet, il est nécessaire de réaliser une extension de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... et souvent des travaux de génie civil conséquents.

Ce dispositif national permet d’assurer un déploiement de 98% à minima du territoire et de traiter ensuite au cas par cas les situations particulières nécessitant des investissements lourds.

Vous êtes concernés par cette situation et êtes « raccordable à la demande », vous êtes donc bien éligibles à la fibre optique mais il est nécessaire de réaliser une extension importante de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... avant le raccordement de votre domicile.

Pour permettre votre raccordement, le Syndicat Essonne Numérique a contractualisé en 2018 un délai de 6 mois maximum avec la société Essonne Numérique Très Haut Débit (actionnaire Covage 60%, Orange 20% et Caisse des dépôts 20%) pour réaliser cette extension et le raccordement à compter de la souscription d’un abonnement auprès d’un opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... commercial pour une situation « raccordable à la demande ».

Au lancement de la commercialisation, le Syndicat Essonne Numérique a constaté que les opérateurs commerciaux n’indiquent pas comme éligibles à la fibre sur leurs tests d’éligibilité les foyers « raccordable à la demande ». Ainsi vous ne pouvez donc pas faire une demande officielle à un opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... et permettre le lancement du délai de 6 mois auprès de l’exploitant. C’est un problème qu’Essonne Numérique a constaté très récemment et pour lequel deux solutions sont étudiées.

La 1ère solution est que les administrés qui sont dans cette situation insistent auprès des opérateurs pour qu’ils fassent la demande d’extension et de raccordement auprès de la société Essonne Numérique Très Haut Débit. Cela permettra contractuellement d’obliger Essonne Numérique Très Haut Débit à prendre en compte la demande et au Syndicat Essonne Numérique d’y veiller.

Pour cela voici la liste des opérateurs disponibles : BOUYGUES TELECOM, CORIOLIS, K-NET, KIWI, NORDNET, ORANGE, OZONE, Red by SFR, SFR, SOSH, VIDEOFUTUR. Les opérateurs alternatifs seront sûrement plus à l’écoute de votre demande et de votre situation. De plus, le Syndicat va échanger prochainement avec quelques opérateurs pour les sensibiliser à la situation.

La 2ème solution : dans un souci de garantir le Très Haut Débit pour tous, le Syndicat Essonne Numérique réalisera en dernière phase du déploiement Très Haut Débit toutes les extensions sans attendre les demandes des usagers. Cela permettra que tous soient raccordables plus simplement.

A ce jour, 35 000 foyers sont déjà éligibles et 100 000 prises sont construites sur le périmètre de 125 000 foyers des 123 communes du projet. Les situations « raccordable sur demande », nécessitant des traitements particuliers et des travaux conséquents, seront donc étudiées après finalisation de 80 % du territoire, à partir du 4ème trimestre 2021 pour une éligibilité à la fibre début 2022.

Situation 3 – Vous êtes en zone éligible mais en dehors du périmètre d’Essonne Numérique :

Votre zone est en dehors du périmètre d’intervention du Syndicat Essonne Numérique. Le Syndicat ne peut donc directement agir sur votre situation.

Nous vous invitons à prendre contact avec l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... d’infrastructure responsable de votre zone.

Pour connaitre votre opérateur d’infrastructure : Déploiement réalisé par les opérateurs et/ou d’autres collectivités | EssonneNumérique (essonnenumerique.com)

L’adresse indiquée sur la carte d’éligibilité d’Essonne Numérique n’est pas bonne, que faire ?

Les entreprises chargées du déploiement réalisent un recensement des habitations avant déploiement. Il est confirmé le nombre de foyers à raccorder via un travail terrain assidu : comptage des boîtes aux lettres, photos, prises d’information auprès des riverains, auprès des syndics, auprès des bailleurs.

Cependant ce recensement aboutit tout de même à des anomalies ou des oublis d’adresse. Ainsi lors du test d’éligibilité chez les opérateurs, l’adresse n’est pas identifiée et cela conclut à une inégibilité à la fibre optique.

Sur une zone éligible, l’exploitant Essonne Numérique Très Haut Débit prend la responsabilité du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... sur la durée de la délégation de service public de 15 ans. Dès lors le Syndicat Essonne Numérique ne peut plus intervenir et n’est plus garant du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication..... L’exploitant Essonne Numérique Très Haut Débit a notamment en charge d’assurer la commercialisation du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... et sa maintenance.

Pour des situations d’anomalie d’adresse, le Syndicat remonte les anomalies à l’exploitant pour action, en parallèle du processus avec l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE..... Dans ce cas, en utilisant la carte d’Essonne Numérique, il faut identifier l’adresse erronée ou absente et en informer Essonne Numérique via le formulaire de contact en ligne sur le site internet.

La demande sera prise en compte par les services pour correction ou ajout dans les bases. La mise à jour est communiquée sur une plateforme nationale dans un format spécifique pour tous les opérateurs.

Les opérateurs assurent une mise à jour de leur test à minima une fois par mois et généralement chaque semaine. A noter que certains opérateurs assurent leur mise à jour d’outil plus rapidement que d’autres.

Pour la carte sur notre site, Essonne Numérique assure une mise à jour une fois par mois.

Vous avez des questions ? Veuillez cliquer ici : FAQ (Foire aux questions)

( * obligatoire)

eyJpZCI6IjEzIiwibGFiZWwiOiJDT05UQUNUIiwiYWN0aXZlIjoiMSIsIm9yaWdpbmFsX2lkIjoiMSIsInVuaXF1ZV9pZCI6IndlZmoyIiwicGFyYW1zIjp7ImVuYWJsZUZvck1lbWJlcnNoaXAiOiIwIiwidHBsIjp7IndpZHRoIjoiMTAwIiwid2lkdGhfbWVhc3VyZSI6IiUiLCJiZ190eXBlXzAiOiJub25lIiwiYmdfaW1nXzAiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8wIjoiIzgxZDc0MiIsImJnX3R5cGVfMSI6ImNvbG9yIiwiYmdfaW1nXzEiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8xIjoiIzMzMzMzMyIsImJnX3R5cGVfMiI6ImNvbG9yIiwiYmdfaW1nXzIiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8yIjoiIzMzMzMzMyIsImJnX3R5cGVfMyI6ImNvbG9yIiwiYmdfaW1nXzMiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8zIjoiIzMzMzMzMyIsImZpZWxkX2Vycm9yX2ludmFsaWQiOiIiLCJmb3JtX3NlbnRfbXNnIjoiVGhhbmsgeW91IGZvciBjb250YWN0aW5nIHVzISIsImZvcm1fc2VudF9tc2dfY29sb3IiOiIjNGFlOGVhIiwiaGlkZV9vbl9zdWJtaXQiOiIxIiwicmVkaXJlY3Rfb25fc3VibWl0IjoiIiwidGVzdF9lbWFpbCI6ImNib25uZXRAY2QtZXNzb25uZS5mciIsInNhdmVfY29udGFjdHMiOiIxIiwiZXhwX2RlbGltIjoiOyIsImZiX2NvbnZlcnRfYmFzZSI6IiIsImZpZWxkX3dyYXBwZXIiOiI8ZGl2IFtmaWVsZF9zaGVsbF9jbGFzc2VzXSBbZmllbGRfc2hlbGxfc3R5bGVzXT5bZmllbGRdPFwvZGl2PiJ9LCJmaWVsZHMiOlt7ImJzX2NsYXNzX2lkIjoiMTIiLCJuYW1lIjoiT0JKRVQiLCJsYWJlbCI6Ik9iamV0IGRlIHZvdHJlIGRlbWFuZGUgKiIsInZhbHVlIjoiIiwidmFsdWVfcHJlc2V0IjoiIiwiaHRtbCI6InNlbGVjdGxpc3QiLCJtYW5kYXRvcnkiOiIxIiwibGFiZWxfZGVsaW0iOiIiLCJhZGRfY2xhc3NlcyI6IiIsImFkZF9zdHlsZXMiOiIiLCJhZGRfYXR0ciI6IiIsImljb25fY2xhc3MiOiIiLCJpY29uX3NpemUiOiIiLCJpY29uX2NvbG9yIjoiIiwidGVybXMiOiIiLCJvcHRpb25zIjpbeyJuYW1lIjoiQWRyZXNzZV9lcnJvbm5cdTAwZTllIiwibGFiZWwiOiJNb24gYWRyZXNzZSBlc3QgZXJyb25uXHUwMGU5ZSAoZXJyZXVyIGRlIG51bVx1MDBlOXJvIGRlIHZvaWUsIGVycmV1ciBkZSB0eXBlIGRlIHZvaWUpIn0seyJuYW1lIjoiQWRyZXNzZV9pbnRyb3V2YWJsZSIsImxhYmVsIjoiTW9uIGFkcmVzc2UgZXN0IGludHJvdXZhYmxlIn0seyJuYW1lIjoiTG9nZW1lbnRfXHUwMGU5bGlnaWJsZSIsImxhYmVsIjoiRXN0LWNlIHF1ZSBtb24gbG9nZW1lbnQgZXN0IFx1MDBlOWxpZ2libGUgXHUwMGUwIGxhIGZpYnJlIG9wdGlxdWUgPyJ9LHsibmFtZSI6Ik9wXHUwMGU5cmF0ZXVyc19kaXNwb25pYmxlcyIsImxhYmVsIjoiUXVlbHMgc29udCBsZXMgb3BcdTAwZTlyYXRldXJzIGRpc3BvbmlibGVzID8ifSx7Im5hbWUiOiJQclx1MDBlOXBhcmF0aW9uX2Fycml2XHUwMGU5ZV9maWJyZSIsImxhYmVsIjoiQ29tbWVudCBwclx1MDBlOXBhcmVyIGwnYXJyaXZcdTAwZTllIGRlIGxhIGZpYnJlIG9wdGlxdWUgPyJ9LHsibmFtZSI6IlJhY2NvcmRlbWVudF9maWJyZV9vcHRpcXVlIiwibGFiZWwiOiJNb24gdm9pc2luIGVzdCBcdTAwZTlsaWdpYmxlIG1haXMgcGFzIG1vaSwgcG91cnF1b2kgPyJ9LHsibmFtZSI6IlJhY2NvcmRlbWVudF9maWJyZV9vcHRpcXVlIiwibGFiZWwiOiJMZSBmb3VycmVhdSBkZSBtb24gcmFjY29yZGVtZW50IGVzdCBib3VjaFx1MDBlOSwgcXVlIGZhaXJlID8ifSx7Im5hbWUiOiJSYWNjb3JkZW1lbnRfZmlicmVfb3B0aXF1ZSIsImxhYmVsIjoiTGUgdGVjaG5pY2llbiBhIGNvbnN0YXRcdTAwZTkgdW5lIGVycmV1ciBkZSByb3V0ZSBvcHRpcXVlLCBxdWUgZmFpcmUgPyJ9LHsibmFtZSI6IkF1dHJlIiwibGFiZWwiOiJBdXRyZSJ9XX0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwidmFsdWUiOiJWb3VzIGF2ZXogZGVzIHF1ZXN0aW9ucyA/XHJcblxyXG5WZXVpbGxleiBjbGlxdWVyIGljaSA6XHUwMGEwPGEgaHJlZj1cImh0dHA6XC9cL2Vzc29ubmVudW1lcmlxdWUuY29tXC9mYXFcL1wiPkZBUTxcL2E+IChGb2lyZSBhdXggcXVlc3Rpb25zKSIsImh0bWwiOiJodG1sZGVsaW0iLCJtYW5kYXRvcnkiOiIwIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6IkZBUSIsImxhYmVsIjoiQXZlei12b3VzIHByaXMgY29ubmFpc3NhbmNlIGRlIGxhIEZBUSBjb25jZXJuYW50IGNlIHN1amV0IGVuIGFtb250IGRlIHZvdHJlIGRlbWFuZGUgPyAqIiwidmFsdWUiOiIiLCJ2YWx1ZV9wcmVzZXQiOiIiLCJodG1sIjoicmFkaW9idXR0b25zIiwibWFuZGF0b3J5IjoiMSIsImxhYmVsX2RlbGltIjoiIiwiZGlzcGxheSI6InJvdyIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwiaWNvbl9jbGFzcyI6IiIsImljb25fc2l6ZSI6IiIsImljb25fY29sb3IiOiIiLCJ0ZXJtcyI6IiIsIm9wdGlvbnMiOlt7Im5hbWUiOiJPVUkiLCJsYWJlbCI6Ik91aSJ9XX0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6IkUtbWFpbCIsImxhYmVsIjoiRS1tYWlsICoiLCJwbGFjZWhvbGRlciI6IkVudHJleiB2b3RyZSBlLW1haWwiLCJ2YWx1ZSI6IiIsInZhbHVlX3ByZXNldCI6IiIsImh0bWwiOiJlbWFpbCIsIm1hbmRhdG9yeSI6IjEiLCJtaW5fc2l6ZSI6IiIsIm1heF9zaXplIjoiIiwiYWRkX2NsYXNzZXMiOiIiLCJhZGRfc3R5bGVzIjoiIiwiYWRkX2F0dHIiOiIiLCJ2bl9vbmx5X251bWJlciI6IjAiLCJ2bl9vbmx5X2xldHRlcnMiOiIwIiwidm5fcGF0dGVybiI6IjAiLCJ2bl9lcXVhbCI6IiIsImljb25fY2xhc3MiOiIiLCJpY29uX3NpemUiOiIiLCJpY29uX2NvbG9yIjoiIiwidGVybXMiOiIifSx7ImJzX2NsYXNzX2lkIjoiMTIiLCJuYW1lIjoiQ09NTVVORSIsImxhYmVsIjoiQ29tbXVuZSAqIiwidmFsdWUiOiIiLCJ2YWx1ZV9wcmVzZXQiOiIiLCJodG1sIjoic2VsZWN0bGlzdCIsIm1hbmRhdG9yeSI6IjEiLCJsYWJlbF9kZWxpbSI6IiIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwiaWNvbl9jbGFzcyI6IiIsImljb25fc2l6ZSI6IiIsImljb25fY29sb3IiOiIiLCJ0ZXJtcyI6IiIsIm9wdGlvbnMiOlt7Im5hbWUiOiJBYmJcdTAwZTl2aWxsZS1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUiLCJsYWJlbCI6IkFiYlx1MDBlOXZpbGxlLWxhLVJpdmlcdTAwZThyZSJ9LHsibmFtZSI6IkFuZ2VydmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkFuZ2VydmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJBbmdlcnZpbGxpZXJzIiwibGFiZWwiOiJBbmdlcnZpbGxpZXJzIn0seyJuYW1lIjoiQXJwYWpvbiIsImxhYmVsIjoiQXJwYWpvbiJ9LHsibmFtZSI6IkFycmFuY291cnQiLCJsYWJlbCI6IkFycmFuY291cnQifSx7Im5hbWUiOiJBdGhpcy1Nb25zIiwibGFiZWwiOiJBdGhpcy1Nb25zIn0seyJuYW1lIjoiQXV0aG9uLWxhLVBsYWluZSIsImxhYmVsIjoiQXV0aG9uLWxhLVBsYWluZSJ9LHsibmFtZSI6IkF1dmVybmF1eCIsImxhYmVsIjoiQXV2ZXJuYXV4In0seyJuYW1lIjoiQXV2ZXJzLVNhaW50LUdlb3JnZXMiLCJsYWJlbCI6IkF1dmVycy1TYWludC1HZW9yZ2VzIn0seyJuYW1lIjoiQXZyYWludmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkF2cmFpbnZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiQmFsbGFpbnZpbGxpZXJzIiwibGFiZWwiOiJCYWxsYWludmlsbGllcnMifSx7Im5hbWUiOiJCYWxsYW5jb3VydC1zdXItRXNzb25uZSIsImxhYmVsIjoiQmFsbGFuY291cnQtc3VyLUVzc29ubmUifSx7Im5hbWUiOiJCYXVsbmUiLCJsYWJlbCI6IkJhdWxuZSJ9LHsibmFtZSI6IkJpXHUwMGU4dnJlcyIsImxhYmVsIjoiQmlcdTAwZTh2cmVzIn0seyJuYW1lIjoiQmxhbmR5IiwibGFiZWwiOiJCbGFuZHkifSx7Im5hbWUiOiJCb2lnbmV2aWxsZSIsImxhYmVsIjoiQm9pZ25ldmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJCb2lzLUhlcnBpbiIsImxhYmVsIjoiQm9pcy1IZXJwaW4ifSx7Im5hbWUiOiJCb2lzc3ktbGEtUml2aVx1MDBlOHJlIiwibGFiZWwiOiJCb2lzc3ktbGEtUml2aVx1MDBlOHJlIn0seyJuYW1lIjoiQm9pc3N5LWxlLUN1dHRcdTAwZTkiLCJsYWJlbCI6IkJvaXNzeS1sZS1DdXR0XHUwMGU5In0seyJuYW1lIjoiQm9pc3N5LWxlLVNlYyIsImxhYmVsIjoiQm9pc3N5LWxlLVNlYyJ9LHsibmFtZSI6IkJvaXNzeS1zb3VzLVNhaW50LVlvbiIsImxhYmVsIjoiQm9pc3N5LXNvdXMtU2FpbnQtWW9uIn0seyJuYW1lIjoiQm9uZG91ZmxlIiwibGFiZWwiOiJCb25kb3VmbGUifSx7Im5hbWUiOiJCb3VsbGF5LWxlcy1Ucm91eCIsImxhYmVsIjoiQm91bGxheS1sZXMtVHJvdXgifSx7Im5hbWUiOiJCb3VyYXktc3VyLUp1aW5lIiwibGFiZWwiOiJCb3VyYXktc3VyLUp1aW5lIn0seyJuYW1lIjoiQm91c3N5LVNhaW50LUFudG9pbmUiLCJsYWJlbCI6IkJvdXNzeS1TYWludC1BbnRvaW5lIn0seyJuYW1lIjoiQm91dGVydmlsbGllcnMiLCJsYWJlbCI6IkJvdXRlcnZpbGxpZXJzIn0seyJuYW1lIjoiQm91dGlnbnktc3VyLUVzc29ubmUiLCJsYWJlbCI6IkJvdXRpZ255LXN1ci1Fc3Nvbm5lIn0seyJuYW1lIjoiQm91dmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkJvdXZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiQnJcdTAwZTl0aWdueS1zdXItT3JnZSIsImxhYmVsIjoiQnJcdTAwZTl0aWdueS1zdXItT3JnZSJ9LHsibmFtZSI6IkJyZXVpbGxldCIsImxhYmVsIjoiQnJldWlsbGV0In0seyJuYW1lIjoiQnJldXgtSm91eSIsImxhYmVsIjoiQnJldXgtSm91eSJ9LHsibmFtZSI6IkJyaVx1MDBlOHJlcy1sZXMtU2NlbGxcdTAwZTlzIiwibGFiZWwiOiJCcmlcdTAwZThyZXMtbGVzLVNjZWxsXHUwMGU5cyJ9LHsibmFtZSI6IkJyaWlzLXNvdXMtRm9yZ2VzIiwibGFiZWwiOiJCcmlpcy1zb3VzLUZvcmdlcyJ9LHsibmFtZSI6IkJyb3V5IiwibGFiZWwiOiJCcm91eSJ9LHsibmFtZSI6IkJydW5veSIsImxhYmVsIjoiQnJ1bm95In0seyJuYW1lIjoiQnJ1eVx1MDBlOHJlcy1sZS1DaFx1MDBlMnRlbCIsImxhYmVsIjoiQnJ1eVx1MDBlOHJlcy1sZS1DaFx1MDBlMnRlbCJ9LHsibmFtZSI6IkJ1bm8tQm9ubmV2YXV4IiwibGFiZWwiOiJCdW5vLUJvbm5ldmF1eCJ9LHsibmFtZSI6IkJ1cmVzLXN1ci1ZdmV0dGUiLCJsYWJlbCI6IkJ1cmVzLXN1ci1ZdmV0dGUifSx7Im5hbWUiOiJDZXJueSIsImxhYmVsIjoiQ2VybnkifSx7Im5hbWUiOiJDaGFsby1TYWludC1NYXJzIiwibGFiZWwiOiJDaGFsby1TYWludC1NYXJzIn0seyJuYW1lIjoiQ2hhbG91LU1vdWxpbmV1eCIsImxhYmVsIjoiQ2hhbG91LU1vdWxpbmV1eCJ9LHsibmFtZSI6IkNoYW1hcmFuZGUiLCJsYWJlbCI6IkNoYW1hcmFuZGUifSx7Im5hbWUiOiJDaGFtcGN1ZWlsIiwibGFiZWwiOiJDaGFtcGN1ZWlsIn0seyJuYW1lIjoiQ2hhbXBsYW4iLCJsYWJlbCI6IkNoYW1wbGFuIn0seyJuYW1lIjoiQ2hhbXBtb3R0ZXV4IiwibGFiZWwiOiJDaGFtcG1vdHRldXgifSx7Im5hbWUiOiJDaGF0aWdub252aWxsZSIsImxhYmVsIjoiQ2hhdGlnbm9udmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJDaGF1ZmZvdXItbFx1MDBlOHMtXHUwMGM5dHJcdTAwZTljaHkiLCJsYWJlbCI6IkNoYXVmZm91ci1sXHUwMGU4cy1cdTAwYzl0clx1MDBlOWNoeSJ9LHsibmFtZSI6IkNoZXB0YWludmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkNoZXB0YWludmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJDaGV2YW5uZXMiLCJsYWJlbCI6IkNoZXZhbm5lcyJ9LHsibmFtZSI6IkNoaWxseS1NYXphcmluIiwibGFiZWwiOiJDaGlsbHktTWF6YXJpbiJ9LHsibmFtZSI6IkNvcmJlaWwtRXNzb25uZXMiLCJsYWJlbCI6IkNvcmJlaWwtRXNzb25uZXMifSx7Im5hbWUiOiJDb3JicmV1c2UiLCJsYWJlbCI6IkNvcmJyZXVzZSJ9LHsibmFtZSI6IkxlIENvdWRyYXktTW9udGNlYXV4IiwibGFiZWwiOiJMZSBDb3VkcmF5LU1vbnRjZWF1eCJ9LHsibmFtZSI6IkNvdXJhbmNlcyIsImxhYmVsIjoiQ291cmFuY2VzIn0seyJuYW1lIjoiQ291cmRpbWFuY2hlLXN1ci1Fc3Nvbm5lIiwibGFiZWwiOiJDb3VyZGltYW5jaGUtc3VyLUVzc29ubmUifSx7Im5hbWUiOiJDb3Vyc29uLU1vbnRlbG91cCIsImxhYmVsIjoiQ291cnNvbi1Nb250ZWxvdXAifSx7Im5hbWUiOiJDcm9zbmUiLCJsYWJlbCI6IkNyb3NuZSJ9LHsibmFtZSI6IkRhbm5lbW9pcyIsImxhYmVsIjoiRGFubmVtb2lzIn0seyJuYW1lIjoiRCdIdWlzb24tTG9uZ3VldmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkQnSHVpc29uLUxvbmd1ZXZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiRG91cmRhbiIsImxhYmVsIjoiRG91cmRhbiJ9LHsibmFtZSI6IkRyYXZlaWwiLCJsYWJlbCI6IkRyYXZlaWwifSx7Im5hbWUiOiJcdTAwYzljaGFyY29uIiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzljaGFyY29uIn0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5Z2x5IiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzlnbHkifSx7Im5hbWUiOiJcdTAwYzlwaW5heS1zb3VzLVNcdTAwZTluYXJ0IiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzlwaW5heS1zb3VzLVNcdTAwZTluYXJ0In0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5cGluYXktc3VyLU9yZ2UiLCJsYWJlbCI6Ilx1MDBjOXBpbmF5LXN1ci1PcmdlIn0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5dGFtcGVzIiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzl0YW1wZXMifSx7Im5hbWUiOiJcdTAwYzl0aW9sbGVzIiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzl0aW9sbGVzIn0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5dHJcdTAwZTljaHkiLCJsYWJlbCI6Ilx1MDBjOXRyXHUwMGU5Y2h5In0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5dnJ5LUNvdXJjb3Vyb25uZXMiLCJsYWJlbCI6Ilx1MDBjOXZyeS1Db3VyY291cm9ubmVzIn0seyJuYW1lIjoiTGEgRmVydFx1MDBlOS1BbGFpcyIsImxhYmVsIjoiTGEgRmVydFx1MDBlOS1BbGFpcyJ9LHsibmFtZSI6IkZsZXVyeS1NXHUwMGU5cm9naXMiLCJsYWJlbCI6IkZsZXVyeS1NXHUwMGU5cm9naXMifSx7Im5hbWUiOiJGb250YWluZS1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUiLCJsYWJlbCI6IkZvbnRhaW5lLWxhLVJpdmlcdTAwZThyZSJ9LHsibmFtZSI6IkZvbnRlbmF5LWxcdTAwZThzLUJyaWlzIiwibGFiZWwiOiJGb250ZW5heS1sXHUwMGU4cy1CcmlpcyJ9LHsibmFtZSI6IkZvbnRlbmF5LWxlLVZpY29tdGUiLCJsYWJlbCI6IkZvbnRlbmF5LWxlLVZpY29tdGUifSx7Im5hbWUiOiJMYSBGb3JcdTAwZWF0LWxlLVJvaSIsImxhYmVsIjoiTGEgRm9yXHUwMGVhdC1sZS1Sb2kifSx7Im5hbWUiOiJMYSBGb3JcdTAwZWF0LVNhaW50ZS1Dcm9peCIsImxhYmVsIjoiTGEgRm9yXHUwMGVhdC1TYWludGUtQ3JvaXgifSx7Im5hbWUiOiJGb3JnZXMtbGVzLUJhaW5zIiwibGFiZWwiOiJGb3JnZXMtbGVzLUJhaW5zIn0seyJuYW1lIjoiR2lmLXN1ci1ZdmV0dGUiLCJsYWJlbCI6IkdpZi1zdXItWXZldHRlIn0seyJuYW1lIjoiR2lyb252aWxsZS1zdXItRXNzb25uZSIsImxhYmVsIjoiR2lyb252aWxsZS1zdXItRXNzb25uZSJ9LHsibmFtZSI6IkdvbWV0ei1sYS1WaWxsZSIsImxhYmVsIjoiR29tZXR6LWxhLVZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiR29tZXR6LWxlLUNoXHUwMGUydGVsIiwibGFiZWwiOiJHb21ldHotbGUtQ2hcdTAwZTJ0ZWwifSx7Im5hbWUiOiJMZXMgR3Jhbmdlcy1sZS1Sb2kiLCJsYWJlbCI6IkxlcyBHcmFuZ2VzLWxlLVJvaSJ9LHsibmFtZSI6IkdyaWdueSIsImxhYmVsIjoiR3JpZ255In0seyJuYW1lIjoiR3VpYmV2aWxsZSIsImxhYmVsIjoiR3VpYmV2aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ikd1aWduZXZpbGxlLXN1ci1Fc3Nvbm5lIiwibGFiZWwiOiJHdWlnbmV2aWxsZS1zdXItRXNzb25uZSJ9LHsibmFtZSI6Ikd1aWxsZXJ2YWwiLCJsYWJlbCI6Ikd1aWxsZXJ2YWwifSx7Im5hbWUiOiJJZ255IiwibGFiZWwiOiJJZ255In0seyJuYW1lIjoiSXR0ZXZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJJdHRldmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJKYW52aWxsZS1zdXItSnVpbmUiLCJsYWJlbCI6IkphbnZpbGxlLXN1ci1KdWluZSJ9LHsibmFtZSI6IkphbnZyeSIsImxhYmVsIjoiSmFudnJ5In0seyJuYW1lIjoiSnV2aXN5LXN1ci1PcmdlIiwibGFiZWwiOiJKdXZpc3ktc3VyLU9yZ2UifSx7Im5hbWUiOiJMYXJkeSIsImxhYmVsIjoiTGFyZHkifSx7Im5hbWUiOiJMZXVkZXZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJMZXVkZXZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiTGV1dmlsbGUtc3VyLU9yZ2UiLCJsYWJlbCI6IkxldXZpbGxlLXN1ci1PcmdlIn0seyJuYW1lIjoiTGltb3VycyIsImxhYmVsIjoiTGltb3VycyJ9LHsibmFtZSI6IkxpbmFzIiwibGFiZWwiOiJMaW5hcyJ9LHsibmFtZSI6Ikxpc3NlcyIsImxhYmVsIjoiTGlzc2VzIn0seyJuYW1lIjoiTG9uZ2p1bWVhdSIsImxhYmVsIjoiTG9uZ2p1bWVhdSJ9LHsibmFtZSI6Ikxvbmdwb250LXN1ci1PcmdlIiwibGFiZWwiOiJMb25ncG9udC1zdXItT3JnZSJ9LHsibmFtZSI6Ik1haXNzZSIsImxhYmVsIjoiTWFpc3NlIn0seyJuYW1lIjoiTWFyY291c3NpcyIsImxhYmVsIjoiTWFyY291c3NpcyJ9LHsibmFtZSI6Ik1hcm9sbGVzLWVuLUJlYXVjZSIsImxhYmVsIjoiTWFyb2xsZXMtZW4tQmVhdWNlIn0seyJuYW1lIjoiTWFyb2xsZXMtZW4tSHVyZXBvaXgiLCJsYWJlbCI6Ik1hcm9sbGVzLWVuLUh1cmVwb2l4In0seyJuYW1lIjoiTWFzc3kiLCJsYWJlbCI6Ik1hc3N5In0seyJuYW1lIjoiTWF1Y2hhbXBzIiwibGFiZWwiOiJNYXVjaGFtcHMifSx7Im5hbWUiOiJNZW5uZWN5IiwibGFiZWwiOiJNZW5uZWN5In0seyJuYW1lIjoiTVx1MDBlOXJvYmVydCIsImxhYmVsIjoiTVx1MDBlOXJvYmVydCJ9LHsibmFtZSI6Ik1lc3B1aXRzIiwibGFiZWwiOiJNZXNwdWl0cyJ9LHsibmFtZSI6Ik1pbGx5LWxhLUZvclx1MDBlYXQiLCJsYWJlbCI6Ik1pbGx5LWxhLUZvclx1MDBlYXQifSx7Im5hbWUiOiJNb2lnbnktc3VyLVx1MDBjOWNvbGUiLCJsYWJlbCI6Ik1vaWdueS1zdXItXHUwMGM5Y29sZSJ9LHsibmFtZSI6IkxlIE1cdTAwZTlyXHUwMGU5dmlsbG9pcyIsImxhYmVsIjoiTGUgTVx1MDBlOXJcdTAwZTl2aWxsb2lzIn0seyJuYW1lIjoiTGVzIE1vbGlcdTAwZThyZXMiLCJsYWJlbCI6IkxlcyBNb2xpXHUwMGU4cmVzIn0seyJuYW1lIjoiTW9uZGV2aWxsZSIsImxhYmVsIjoiTW9uZGV2aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ik1vbm5lcnZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJNb25uZXJ2aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ik1vbnRnZXJvbiIsImxhYmVsIjoiTW9udGdlcm9uIn0seyJuYW1lIjoiTW9udGxoXHUwMGU5cnkiLCJsYWJlbCI6Ik1vbnRsaFx1MDBlOXJ5In0seyJuYW1lIjoiTW9yYW5naXMiLCJsYWJlbCI6Ik1vcmFuZ2lzIn0seyJuYW1lIjoiTW9yaWdueS1DaGFtcGlnbnkiLCJsYWJlbCI6Ik1vcmlnbnktQ2hhbXBpZ255In0seyJuYW1lIjoiTW9yc2FuZy1zdXItT3JnZSIsImxhYmVsIjoiTW9yc2FuZy1zdXItT3JnZSJ9LHsibmFtZSI6Ik1vcnNhbmctc3VyLVNlaW5lIiwibGFiZWwiOiJNb3JzYW5nLXN1ci1TZWluZSJ9LHsibmFtZSI6Ik5haW52aWxsZS1sZXMtUm9jaGVzIiwibGFiZWwiOiJOYWludmlsbGUtbGVzLVJvY2hlcyJ9LHsibmFtZSI6IkxhIE5vcnZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJMYSBOb3J2aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ik5vemF5IiwibGFiZWwiOiJOb3pheSJ9LHsibmFtZSI6Ik9sbGFpbnZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJPbGxhaW52aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ik9uY3ktc3VyLVx1MDBjOWNvbGUiLCJsYWJlbCI6Ik9uY3ktc3VyLVx1MDBjOWNvbGUifSx7Im5hbWUiOiJPcm1veSIsImxhYmVsIjoiT3Jtb3kifSx7Im5hbWUiOiJPcm1veS1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUiLCJsYWJlbCI6Ik9ybW95LWxhLVJpdmlcdTAwZThyZSJ9LHsibmFtZSI6Ik9yc2F5IiwibGFiZWwiOiJPcnNheSJ9LHsibmFtZSI6Ik9ydmVhdSIsImxhYmVsIjoiT3J2ZWF1In0seyJuYW1lIjoiUGFsYWlzZWF1IiwibGFiZWwiOiJQYWxhaXNlYXUifSx7Im5hbWUiOiJQYXJheS1WaWVpbGxlLVBvc3RlIiwibGFiZWwiOiJQYXJheS1WaWVpbGxlLVBvc3RlIn0seyJuYW1lIjoiUGVjcXVldXNlIiwibGFiZWwiOiJQZWNxdWV1c2UifSx7Im5hbWUiOiJMZSBQbGVzc2lzLVBcdTAwZTJ0XHUwMGU5IiwibGFiZWwiOiJMZSBQbGVzc2lzLVBcdTAwZTJ0XHUwMGU5In0seyJuYW1lIjoiUGxlc3Npcy1TYWludC1CZW5vaXN0IiwibGFiZWwiOiJQbGVzc2lzLVNhaW50LUJlbm9pc3QifSx7Im5hbWUiOiJQcnVuYXktc3VyLUVzc29ubmUiLCJsYWJlbCI6IlBydW5heS1zdXItRXNzb25uZSJ9LHsibmFtZSI6IlB1aXNlbGV0LWxlLU1hcmFpcyIsImxhYmVsIjoiUHVpc2VsZXQtbGUtTWFyYWlzIn0seyJuYW1lIjoiUHVzc2F5IiwibGFiZWwiOiJQdXNzYXkifSx7Im5hbWUiOiJRdWluY3ktc291cy1TXHUwMGU5bmFydCIsImxhYmVsIjoiUXVpbmN5LXNvdXMtU1x1MDBlOW5hcnQifSx7Im5hbWUiOiJSaWNoYXJ2aWxsZSIsImxhYmVsIjoiUmljaGFydmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJSaXMtT3JhbmdpcyIsImxhYmVsIjoiUmlzLU9yYW5naXMifSx7Im5hbWUiOiJSb2ludmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IlJvaW52aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6IlJvaW52aWxsaWVycyIsImxhYmVsIjoiUm9pbnZpbGxpZXJzIn0seyJuYW1lIjoiU2FjbGFzIiwibGFiZWwiOiJTYWNsYXMifSx7Im5hbWUiOiJTYWNsYXkiLCJsYWJlbCI6IlNhY2xheSJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LUF1YmluIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1BdWJpbiJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LUNoXHUwMGU5cm9uIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1DaFx1MDBlOXJvbiJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LUN5ci1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50LUN5ci1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1DeXItc291cy1Eb3VyZGFuIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1DeXItc291cy1Eb3VyZGFuIn0seyJuYW1lIjoiU2FpbnQtRXNjb2JpbGxlIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1Fc2NvYmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJTYWludGUtR2VuZXZpXHUwMGU4dmUtZGVzLUJvaXMiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50ZS1HZW5ldmlcdTAwZTh2ZS1kZXMtQm9pcyJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LUdlcm1haW4tbFx1MDBlOHMtQXJwYWpvbiIsImxhYmVsIjoiU2FpbnQtR2VybWFpbi1sXHUwMGU4cy1BcnBham9uIn0seyJuYW1lIjoiU2FpbnQtR2VybWFpbi1sXHUwMGU4cy1Db3JiZWlsIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1HZXJtYWluLWxcdTAwZThzLUNvcmJlaWwifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1IaWxhaXJlIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1IaWxhaXJlIn0seyJuYW1lIjoiU2FpbnQtSmVhbi1kZS1CZWF1cmVnYXJkIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1KZWFuLWRlLUJlYXVyZWdhcmQifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1NYXVyaWNlLU1vbnRjb3Vyb25uZSIsImxhYmVsIjoiU2FpbnQtTWF1cmljZS1Nb250Y291cm9ubmUifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1NaWNoZWwtc3VyLU9yZ2UiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50LU1pY2hlbC1zdXItT3JnZSJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LVBpZXJyZS1kdS1QZXJyYXkiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50LVBpZXJyZS1kdS1QZXJyYXkifSx7Im5hbWUiOiJTYWludHJ5LXN1ci1TZWluZSIsImxhYmVsIjoiU2FpbnRyeS1zdXItU2VpbmUifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1TdWxwaWNlLWRlLUZhdmlcdTAwZThyZXMiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50LVN1bHBpY2UtZGUtRmF2aVx1MDBlOHJlcyJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LVZyYWluIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1WcmFpbiJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LVlvbiIsImxhYmVsIjoiU2FpbnQtWW9uIn0seyJuYW1lIjoiU2F1bHgtbGVzLUNoYXJ0cmV1eCIsImxhYmVsIjoiU2F1bHgtbGVzLUNoYXJ0cmV1eCJ9LHsibmFtZSI6IlNhdmlnbnktc3VyLU9yZ2UiLCJsYWJlbCI6IlNhdmlnbnktc3VyLU9yZ2UifSx7Im5hbWUiOiJTZXJtYWlzZSIsImxhYmVsIjoiU2VybWFpc2UifSx7Im5hbWUiOiJTb2lzeS1zdXItXHUwMGM5Y29sZSIsImxhYmVsIjoiU29pc3ktc3VyLVx1MDBjOWNvbGUifSx7Im5hbWUiOiJTb2lzeS1zdXItU2VpbmUiLCJsYWJlbCI6IlNvaXN5LXN1ci1TZWluZSJ9LHsibmFtZSI6IlNvdXp5LWxhLUJyaWNoZSIsImxhYmVsIjoiU291enktbGEtQnJpY2hlIn0seyJuYW1lIjoiQ29uZ2VydmlsbGUtVGhpb252aWxsZSIsImxhYmVsIjoiQ29uZ2VydmlsbGUtVGhpb252aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6IlRpZ2VyeSIsImxhYmVsIjoiVGlnZXJ5In0seyJuYW1lIjoiVG9yZm91IiwibGFiZWwiOiJUb3Jmb3UifSx7Im5hbWUiOiJWYWxwdWlzZWF1eCIsImxhYmVsIjoiVmFscHVpc2VhdXgifSx7Im5hbWUiOiJMZSBWYWwtU2FpbnQtR2VybWFpbiIsImxhYmVsIjoiTGUgVmFsLVNhaW50LUdlcm1haW4ifSx7Im5hbWUiOiJWYXJlbm5lcy1KYXJjeSIsImxhYmVsIjoiVmFyZW5uZXMtSmFyY3kifSx7Im5hbWUiOiJWYXVncmlnbmV1c2UiLCJsYWJlbCI6IlZhdWdyaWduZXVzZSJ9LHsibmFtZSI6IlZhdWhhbGxhbiIsImxhYmVsIjoiVmF1aGFsbGFuIn0seyJuYW1lIjoiVmF5cmVzLXN1ci1Fc3Nvbm5lIiwibGFiZWwiOiJWYXlyZXMtc3VyLUVzc29ubmUifSx7Im5hbWUiOiJWZXJyaVx1MDBlOHJlcy1sZS1CdWlzc29uIiwibGFiZWwiOiJWZXJyaVx1MDBlOHJlcy1sZS1CdWlzc29uIn0seyJuYW1lIjoiVmVydC1sZS1HcmFuZCIsImxhYmVsIjoiVmVydC1sZS1HcmFuZCJ9LHsibmFtZSI6IlZlcnQtbGUtUGV0aXQiLCJsYWJlbCI6IlZlcnQtbGUtUGV0aXQifSx7Im5hbWUiOiJWaWRlbGxlcyIsImxhYmVsIjoiVmlkZWxsZXMifSx7Im5hbWUiOiJWaWduZXV4LXN1ci1TZWluZSIsImxhYmVsIjoiVmlnbmV1eC1zdXItU2VpbmUifSx7Im5hbWUiOiJWaWxsYWJcdTAwZTkiLCJsYWJlbCI6IlZpbGxhYlx1MDBlOSJ9LHsibmFtZSI6IlZpbGxlYm9uLXN1ci1ZdmV0dGUiLCJsYWJlbCI6IlZpbGxlYm9uLXN1ci1ZdmV0dGUifSx7Im5hbWUiOiJWaWxsZWNvbmluIiwibGFiZWwiOiJWaWxsZWNvbmluIn0seyJuYW1lIjoiTGEgVmlsbGUtZHUtQm9pcyIsImxhYmVsIjoiTGEgVmlsbGUtZHUtQm9pcyJ9LHsibmFtZSI6IlZpbGxlanVzdCIsImxhYmVsIjoiVmlsbGVqdXN0In0seyJuYW1lIjoiVmlsbGVtb2lzc29uLXN1ci1PcmdlIiwibGFiZWwiOiJWaWxsZW1vaXNzb24tc3VyLU9yZ2UifSx7Im5hbWUiOiJWaWxsZW5ldXZlLXN1ci1BdXZlcnMiLCJsYWJlbCI6IlZpbGxlbmV1dmUtc3VyLUF1dmVycyJ9LHsibmFtZSI6IlZpbGxpZXJzLWxlLUJcdTAwZTJjbGUiLCJsYWJlbCI6IlZpbGxpZXJzLWxlLUJcdTAwZTJjbGUifSx7Im5hbWUiOiJWaWxsaWVycy1zdXItT3JnZSIsImxhYmVsIjoiVmlsbGllcnMtc3VyLU9yZ2UifSx7Im5hbWUiOiJWaXJ5LUNoXHUwMGUydGlsbG9uIiwibGFiZWwiOiJWaXJ5LUNoXHUwMGUydGlsbG9uIn0seyJuYW1lIjoiV2lzc291cyIsImxhYmVsIjoiV2lzc291cyJ9LHsibmFtZSI6IlllcnJlcyIsImxhYmVsIjoiWWVycmVzIn0seyJuYW1lIjoiTGVzIFVsaXMiLCJsYWJlbCI6IkxlcyBVbGlzIn1dfSx7ImJzX2NsYXNzX2lkIjoiMTIiLCJuYW1lIjoiQURSRVNTRSIsImxhYmVsIjoiQWRyZXNzZSAqIiwicGxhY2Vob2xkZXIiOiJRdWVsbGUgZXN0IHZvdHJlIGFkcmVzc2UgPyIsInZhbHVlIjoiIiwidmFsdWVfcHJlc2V0IjoiIiwiaHRtbCI6InRleHQiLCJtYW5kYXRvcnkiOiIxIiwibWluX3NpemUiOiIiLCJtYXhfc2l6ZSI6IiIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwidm5fb25seV9udW1iZXIiOiIwIiwidm5fb25seV9sZXR0ZXJzIjoiMCIsInZuX3BhdHRlcm4iOiIwIiwidm5fZXF1YWwiOiIiLCJpY29uX2NsYXNzIjoiIiwiaWNvbl9zaXplIjoiIiwiaWNvbl9jb2xvciI6IiIsInRlcm1zIjoiIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6IkVYUExJQ0FUSU9OUyIsImxhYmVsIjoiRXhwbGljYXRpb24gZHUgcHJvYmxcdTAwZThtZSByZW5jb250clx1MDBlOSAqIiwicGxhY2Vob2xkZXIiOiJFeHBsaWNhdGlvbiBkdSBwcm9ibFx1MDBlOG1lIHJlbmNvbnRyXHUwMGU5IiwidmFsdWUiOiIiLCJ2YWx1ZV9wcmVzZXQiOiIiLCJodG1sIjoidGV4dGFyZWEiLCJtYW5kYXRvcnkiOiIxIiwibWluX3NpemUiOiIiLCJtYXhfc2l6ZSI6IiIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwidm5fb25seV9udW1iZXIiOiIwIiwidm5fb25seV9sZXR0ZXJzIjoiMCIsInZuX3BhdHRlcm4iOiIiLCJ2bl9lcXVhbCI6IiIsImljb25fY2xhc3MiOiIiLCJpY29uX3NpemUiOiIiLCJpY29uX2NvbG9yIjoiIiwidGVybXMiOiIifSx7ImJzX2NsYXNzX2lkIjoiMTIiLCJ2YWx1ZSI6IjxwPiggKiBvYmxpZ2F0b2lyZSk8XC9wPiIsImh0bWwiOiJodG1sZGVsaW0iLCJtYW5kYXRvcnkiOiIwIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6InNlbmQiLCJsYWJlbCI6IkVudm95ZXIiLCJodG1sIjoic3VibWl0IiwiYWRkX2NsYXNzZXMiOiIiLCJhZGRfc3R5bGVzIjoiIiwiYWRkX2F0dHIiOiIiLCJpY29uX2NsYXNzIjoiIiwiaWNvbl9zaXplIjoiIiwiaWNvbl9jb2xvciI6IiIsInRlcm1zIjoiIn1dLCJvcHRzX2F0dHJzIjp7ImJnX251bWJlciI6IjQifX0sImltZ19wcmV2aWV3IjoiYmFzZS1jb250YWN0LmpwZyIsInZpZXdzIjoiNTk1NCIsInVuaXF1ZV92aWV3cyI6IjI2MTMiLCJhY3Rpb25zIjoiMzQ0Iiwic29ydF9vcmRlciI6IjEiLCJpc19wcm8iOiIwIiwiYWJfaWQiOiIwIiwiZGF0ZV9jcmVhdGVkIjoiMjAxNi0wNS0wMyAxNTowMTowMyIsImltZ19wcmV2aWV3X3VybCI6Imh0dHA6XC9cL3N1cHN5c3RpYy00MmQ3Lmt4Y2RuLmNvbVwvX2Fzc2V0c1wvZm9ybXNcL2ltZ1wvcHJldmlld1wvYmFzZS1jb250YWN0LmpwZyIsInZpZXdfaWQiOiIxM185MzgxNjUiLCJ2aWV3X2h0bWxfaWQiOiJjc3BGb3JtU2hlbGxfMTNfOTM4MTY1IiwiY29ubmVjdF9oYXNoIjoiZDlkNjc5ZDQ3MjMxMjM3YjA0YjhkMmVkYjQwY2U2YmYifQ==
Je suis en zone éligible mais il n’y a aucun point sur mon bâtiment, que faire ?

Les entreprises chargées du déploiement réalisent un recensement des habitations avant déploiement. Il est confirmé le nombre de foyers à raccorder via un travail terrain assidu : comptage des boîtes aux lettres, photos, prises d’information auprès des riverains, auprès des syndics, auprès des bailleurs.

Cependant ce recensement aboutit tout de même à des anomalies ou des oublis d’adresse. Ainsi lors du test d’éligibilité chez les opérateurs, l’adresse n’est pas identifiée et cela conclut à une inégibilité à la fibre optique.

Sur une zone éligible, l’exploitant Essonne Numérique Très Haut Débit prend la responsabilité du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... sur la durée de la délégation de service public de 15 ans. Dès lors le Syndicat Essonne Numérique ne peut plus intervenir et n’est plus garant du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication..... L’exploitant Essonne Numérique Très Haut Débit a notamment en charge d’assurer la commercialisation du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... et sa maintenance.

Pour des situations d’anomalie d’adresse, le Syndicat remonte les anomalies à l’exploitant pour action, en parallèle du processus avec l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE..... Dans ce cas, en utilisant la carte d’Essonne Numérique, il faut identifier l’adresse erronée ou absente et en informer Essonne Numérique via le formulaire de contact en ligne sur le site internet.

La demande sera prise en compte par les services pour correction ou ajout dans les bases. La mise à jour est communiquée sur une plateforme nationale dans un format spécifique pour tous les opérateurs.

Les opérateurs assurent une mise à jour de leur test à minima une fois par mois et généralement chaque semaine. A noter que certains opérateurs assurent leur mise à jour d’outil plus rapidement que d’autres.

Pour la carte sur notre site, Essonne Numérique assure une mise à jour une fois par mois.

Vous avez des questions ? Veuillez cliquer ici : FAQ (Foire aux questions)

( * obligatoire)

eyJpZCI6IjEzIiwibGFiZWwiOiJDT05UQUNUIiwiYWN0aXZlIjoiMSIsIm9yaWdpbmFsX2lkIjoiMSIsInVuaXF1ZV9pZCI6IndlZmoyIiwicGFyYW1zIjp7ImVuYWJsZUZvck1lbWJlcnNoaXAiOiIwIiwidHBsIjp7IndpZHRoIjoiMTAwIiwid2lkdGhfbWVhc3VyZSI6IiUiLCJiZ190eXBlXzAiOiJub25lIiwiYmdfaW1nXzAiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8wIjoiIzgxZDc0MiIsImJnX3R5cGVfMSI6ImNvbG9yIiwiYmdfaW1nXzEiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8xIjoiIzMzMzMzMyIsImJnX3R5cGVfMiI6ImNvbG9yIiwiYmdfaW1nXzIiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8yIjoiIzMzMzMzMyIsImJnX3R5cGVfMyI6ImNvbG9yIiwiYmdfaW1nXzMiOiIiLCJiZ19jb2xvcl8zIjoiIzMzMzMzMyIsImZpZWxkX2Vycm9yX2ludmFsaWQiOiIiLCJmb3JtX3NlbnRfbXNnIjoiVGhhbmsgeW91IGZvciBjb250YWN0aW5nIHVzISIsImZvcm1fc2VudF9tc2dfY29sb3IiOiIjNGFlOGVhIiwiaGlkZV9vbl9zdWJtaXQiOiIxIiwicmVkaXJlY3Rfb25fc3VibWl0IjoiIiwidGVzdF9lbWFpbCI6ImNib25uZXRAY2QtZXNzb25uZS5mciIsInNhdmVfY29udGFjdHMiOiIxIiwiZXhwX2RlbGltIjoiOyIsImZiX2NvbnZlcnRfYmFzZSI6IiIsImZpZWxkX3dyYXBwZXIiOiI8ZGl2IFtmaWVsZF9zaGVsbF9jbGFzc2VzXSBbZmllbGRfc2hlbGxfc3R5bGVzXT5bZmllbGRdPFwvZGl2PiJ9LCJmaWVsZHMiOlt7ImJzX2NsYXNzX2lkIjoiMTIiLCJuYW1lIjoiT0JKRVQiLCJsYWJlbCI6Ik9iamV0IGRlIHZvdHJlIGRlbWFuZGUgKiIsInZhbHVlIjoiIiwidmFsdWVfcHJlc2V0IjoiIiwiaHRtbCI6InNlbGVjdGxpc3QiLCJtYW5kYXRvcnkiOiIxIiwibGFiZWxfZGVsaW0iOiIiLCJhZGRfY2xhc3NlcyI6IiIsImFkZF9zdHlsZXMiOiIiLCJhZGRfYXR0ciI6IiIsImljb25fY2xhc3MiOiIiLCJpY29uX3NpemUiOiIiLCJpY29uX2NvbG9yIjoiIiwidGVybXMiOiIiLCJvcHRpb25zIjpbeyJuYW1lIjoiQWRyZXNzZV9lcnJvbm5cdTAwZTllIiwibGFiZWwiOiJNb24gYWRyZXNzZSBlc3QgZXJyb25uXHUwMGU5ZSAoZXJyZXVyIGRlIG51bVx1MDBlOXJvIGRlIHZvaWUsIGVycmV1ciBkZSB0eXBlIGRlIHZvaWUpIn0seyJuYW1lIjoiQWRyZXNzZV9pbnRyb3V2YWJsZSIsImxhYmVsIjoiTW9uIGFkcmVzc2UgZXN0IGludHJvdXZhYmxlIn0seyJuYW1lIjoiTG9nZW1lbnRfXHUwMGU5bGlnaWJsZSIsImxhYmVsIjoiRXN0LWNlIHF1ZSBtb24gbG9nZW1lbnQgZXN0IFx1MDBlOWxpZ2libGUgXHUwMGUwIGxhIGZpYnJlIG9wdGlxdWUgPyJ9LHsibmFtZSI6Ik9wXHUwMGU5cmF0ZXVyc19kaXNwb25pYmxlcyIsImxhYmVsIjoiUXVlbHMgc29udCBsZXMgb3BcdTAwZTlyYXRldXJzIGRpc3BvbmlibGVzID8ifSx7Im5hbWUiOiJQclx1MDBlOXBhcmF0aW9uX2Fycml2XHUwMGU5ZV9maWJyZSIsImxhYmVsIjoiQ29tbWVudCBwclx1MDBlOXBhcmVyIGwnYXJyaXZcdTAwZTllIGRlIGxhIGZpYnJlIG9wdGlxdWUgPyJ9LHsibmFtZSI6IlJhY2NvcmRlbWVudF9maWJyZV9vcHRpcXVlIiwibGFiZWwiOiJNb24gdm9pc2luIGVzdCBcdTAwZTlsaWdpYmxlIG1haXMgcGFzIG1vaSwgcG91cnF1b2kgPyJ9LHsibmFtZSI6IlJhY2NvcmRlbWVudF9maWJyZV9vcHRpcXVlIiwibGFiZWwiOiJMZSBmb3VycmVhdSBkZSBtb24gcmFjY29yZGVtZW50IGVzdCBib3VjaFx1MDBlOSwgcXVlIGZhaXJlID8ifSx7Im5hbWUiOiJSYWNjb3JkZW1lbnRfZmlicmVfb3B0aXF1ZSIsImxhYmVsIjoiTGUgdGVjaG5pY2llbiBhIGNvbnN0YXRcdTAwZTkgdW5lIGVycmV1ciBkZSByb3V0ZSBvcHRpcXVlLCBxdWUgZmFpcmUgPyJ9LHsibmFtZSI6IkF1dHJlIiwibGFiZWwiOiJBdXRyZSJ9XX0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwidmFsdWUiOiJWb3VzIGF2ZXogZGVzIHF1ZXN0aW9ucyA/XHJcblxyXG5WZXVpbGxleiBjbGlxdWVyIGljaSA6XHUwMGEwPGEgaHJlZj1cImh0dHA6XC9cL2Vzc29ubmVudW1lcmlxdWUuY29tXC9mYXFcL1wiPkZBUTxcL2E+IChGb2lyZSBhdXggcXVlc3Rpb25zKSIsImh0bWwiOiJodG1sZGVsaW0iLCJtYW5kYXRvcnkiOiIwIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6IkZBUSIsImxhYmVsIjoiQXZlei12b3VzIHByaXMgY29ubmFpc3NhbmNlIGRlIGxhIEZBUSBjb25jZXJuYW50IGNlIHN1amV0IGVuIGFtb250IGRlIHZvdHJlIGRlbWFuZGUgPyAqIiwidmFsdWUiOiIiLCJ2YWx1ZV9wcmVzZXQiOiIiLCJodG1sIjoicmFkaW9idXR0b25zIiwibWFuZGF0b3J5IjoiMSIsImxhYmVsX2RlbGltIjoiIiwiZGlzcGxheSI6InJvdyIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwiaWNvbl9jbGFzcyI6IiIsImljb25fc2l6ZSI6IiIsImljb25fY29sb3IiOiIiLCJ0ZXJtcyI6IiIsIm9wdGlvbnMiOlt7Im5hbWUiOiJPVUkiLCJsYWJlbCI6Ik91aSJ9XX0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6IkUtbWFpbCIsImxhYmVsIjoiRS1tYWlsICoiLCJwbGFjZWhvbGRlciI6IkVudHJleiB2b3RyZSBlLW1haWwiLCJ2YWx1ZSI6IiIsInZhbHVlX3ByZXNldCI6IiIsImh0bWwiOiJlbWFpbCIsIm1hbmRhdG9yeSI6IjEiLCJtaW5fc2l6ZSI6IiIsIm1heF9zaXplIjoiIiwiYWRkX2NsYXNzZXMiOiIiLCJhZGRfc3R5bGVzIjoiIiwiYWRkX2F0dHIiOiIiLCJ2bl9vbmx5X251bWJlciI6IjAiLCJ2bl9vbmx5X2xldHRlcnMiOiIwIiwidm5fcGF0dGVybiI6IjAiLCJ2bl9lcXVhbCI6IiIsImljb25fY2xhc3MiOiIiLCJpY29uX3NpemUiOiIiLCJpY29uX2NvbG9yIjoiIiwidGVybXMiOiIifSx7ImJzX2NsYXNzX2lkIjoiMTIiLCJuYW1lIjoiQ09NTVVORSIsImxhYmVsIjoiQ29tbXVuZSAqIiwidmFsdWUiOiIiLCJ2YWx1ZV9wcmVzZXQiOiIiLCJodG1sIjoic2VsZWN0bGlzdCIsIm1hbmRhdG9yeSI6IjEiLCJsYWJlbF9kZWxpbSI6IiIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwiaWNvbl9jbGFzcyI6IiIsImljb25fc2l6ZSI6IiIsImljb25fY29sb3IiOiIiLCJ0ZXJtcyI6IiIsIm9wdGlvbnMiOlt7Im5hbWUiOiJBYmJcdTAwZTl2aWxsZS1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUiLCJsYWJlbCI6IkFiYlx1MDBlOXZpbGxlLWxhLVJpdmlcdTAwZThyZSJ9LHsibmFtZSI6IkFuZ2VydmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkFuZ2VydmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJBbmdlcnZpbGxpZXJzIiwibGFiZWwiOiJBbmdlcnZpbGxpZXJzIn0seyJuYW1lIjoiQXJwYWpvbiIsImxhYmVsIjoiQXJwYWpvbiJ9LHsibmFtZSI6IkFycmFuY291cnQiLCJsYWJlbCI6IkFycmFuY291cnQifSx7Im5hbWUiOiJBdGhpcy1Nb25zIiwibGFiZWwiOiJBdGhpcy1Nb25zIn0seyJuYW1lIjoiQXV0aG9uLWxhLVBsYWluZSIsImxhYmVsIjoiQXV0aG9uLWxhLVBsYWluZSJ9LHsibmFtZSI6IkF1dmVybmF1eCIsImxhYmVsIjoiQXV2ZXJuYXV4In0seyJuYW1lIjoiQXV2ZXJzLVNhaW50LUdlb3JnZXMiLCJsYWJlbCI6IkF1dmVycy1TYWludC1HZW9yZ2VzIn0seyJuYW1lIjoiQXZyYWludmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkF2cmFpbnZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiQmFsbGFpbnZpbGxpZXJzIiwibGFiZWwiOiJCYWxsYWludmlsbGllcnMifSx7Im5hbWUiOiJCYWxsYW5jb3VydC1zdXItRXNzb25uZSIsImxhYmVsIjoiQmFsbGFuY291cnQtc3VyLUVzc29ubmUifSx7Im5hbWUiOiJCYXVsbmUiLCJsYWJlbCI6IkJhdWxuZSJ9LHsibmFtZSI6IkJpXHUwMGU4dnJlcyIsImxhYmVsIjoiQmlcdTAwZTh2cmVzIn0seyJuYW1lIjoiQmxhbmR5IiwibGFiZWwiOiJCbGFuZHkifSx7Im5hbWUiOiJCb2lnbmV2aWxsZSIsImxhYmVsIjoiQm9pZ25ldmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJCb2lzLUhlcnBpbiIsImxhYmVsIjoiQm9pcy1IZXJwaW4ifSx7Im5hbWUiOiJCb2lzc3ktbGEtUml2aVx1MDBlOHJlIiwibGFiZWwiOiJCb2lzc3ktbGEtUml2aVx1MDBlOHJlIn0seyJuYW1lIjoiQm9pc3N5LWxlLUN1dHRcdTAwZTkiLCJsYWJlbCI6IkJvaXNzeS1sZS1DdXR0XHUwMGU5In0seyJuYW1lIjoiQm9pc3N5LWxlLVNlYyIsImxhYmVsIjoiQm9pc3N5LWxlLVNlYyJ9LHsibmFtZSI6IkJvaXNzeS1zb3VzLVNhaW50LVlvbiIsImxhYmVsIjoiQm9pc3N5LXNvdXMtU2FpbnQtWW9uIn0seyJuYW1lIjoiQm9uZG91ZmxlIiwibGFiZWwiOiJCb25kb3VmbGUifSx7Im5hbWUiOiJCb3VsbGF5LWxlcy1Ucm91eCIsImxhYmVsIjoiQm91bGxheS1sZXMtVHJvdXgifSx7Im5hbWUiOiJCb3VyYXktc3VyLUp1aW5lIiwibGFiZWwiOiJCb3VyYXktc3VyLUp1aW5lIn0seyJuYW1lIjoiQm91c3N5LVNhaW50LUFudG9pbmUiLCJsYWJlbCI6IkJvdXNzeS1TYWludC1BbnRvaW5lIn0seyJuYW1lIjoiQm91dGVydmlsbGllcnMiLCJsYWJlbCI6IkJvdXRlcnZpbGxpZXJzIn0seyJuYW1lIjoiQm91dGlnbnktc3VyLUVzc29ubmUiLCJsYWJlbCI6IkJvdXRpZ255LXN1ci1Fc3Nvbm5lIn0seyJuYW1lIjoiQm91dmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkJvdXZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiQnJcdTAwZTl0aWdueS1zdXItT3JnZSIsImxhYmVsIjoiQnJcdTAwZTl0aWdueS1zdXItT3JnZSJ9LHsibmFtZSI6IkJyZXVpbGxldCIsImxhYmVsIjoiQnJldWlsbGV0In0seyJuYW1lIjoiQnJldXgtSm91eSIsImxhYmVsIjoiQnJldXgtSm91eSJ9LHsibmFtZSI6IkJyaVx1MDBlOHJlcy1sZXMtU2NlbGxcdTAwZTlzIiwibGFiZWwiOiJCcmlcdTAwZThyZXMtbGVzLVNjZWxsXHUwMGU5cyJ9LHsibmFtZSI6IkJyaWlzLXNvdXMtRm9yZ2VzIiwibGFiZWwiOiJCcmlpcy1zb3VzLUZvcmdlcyJ9LHsibmFtZSI6IkJyb3V5IiwibGFiZWwiOiJCcm91eSJ9LHsibmFtZSI6IkJydW5veSIsImxhYmVsIjoiQnJ1bm95In0seyJuYW1lIjoiQnJ1eVx1MDBlOHJlcy1sZS1DaFx1MDBlMnRlbCIsImxhYmVsIjoiQnJ1eVx1MDBlOHJlcy1sZS1DaFx1MDBlMnRlbCJ9LHsibmFtZSI6IkJ1bm8tQm9ubmV2YXV4IiwibGFiZWwiOiJCdW5vLUJvbm5ldmF1eCJ9LHsibmFtZSI6IkJ1cmVzLXN1ci1ZdmV0dGUiLCJsYWJlbCI6IkJ1cmVzLXN1ci1ZdmV0dGUifSx7Im5hbWUiOiJDZXJueSIsImxhYmVsIjoiQ2VybnkifSx7Im5hbWUiOiJDaGFsby1TYWludC1NYXJzIiwibGFiZWwiOiJDaGFsby1TYWludC1NYXJzIn0seyJuYW1lIjoiQ2hhbG91LU1vdWxpbmV1eCIsImxhYmVsIjoiQ2hhbG91LU1vdWxpbmV1eCJ9LHsibmFtZSI6IkNoYW1hcmFuZGUiLCJsYWJlbCI6IkNoYW1hcmFuZGUifSx7Im5hbWUiOiJDaGFtcGN1ZWlsIiwibGFiZWwiOiJDaGFtcGN1ZWlsIn0seyJuYW1lIjoiQ2hhbXBsYW4iLCJsYWJlbCI6IkNoYW1wbGFuIn0seyJuYW1lIjoiQ2hhbXBtb3R0ZXV4IiwibGFiZWwiOiJDaGFtcG1vdHRldXgifSx7Im5hbWUiOiJDaGF0aWdub252aWxsZSIsImxhYmVsIjoiQ2hhdGlnbm9udmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJDaGF1ZmZvdXItbFx1MDBlOHMtXHUwMGM5dHJcdTAwZTljaHkiLCJsYWJlbCI6IkNoYXVmZm91ci1sXHUwMGU4cy1cdTAwYzl0clx1MDBlOWNoeSJ9LHsibmFtZSI6IkNoZXB0YWludmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkNoZXB0YWludmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJDaGV2YW5uZXMiLCJsYWJlbCI6IkNoZXZhbm5lcyJ9LHsibmFtZSI6IkNoaWxseS1NYXphcmluIiwibGFiZWwiOiJDaGlsbHktTWF6YXJpbiJ9LHsibmFtZSI6IkNvcmJlaWwtRXNzb25uZXMiLCJsYWJlbCI6IkNvcmJlaWwtRXNzb25uZXMifSx7Im5hbWUiOiJDb3JicmV1c2UiLCJsYWJlbCI6IkNvcmJyZXVzZSJ9LHsibmFtZSI6IkxlIENvdWRyYXktTW9udGNlYXV4IiwibGFiZWwiOiJMZSBDb3VkcmF5LU1vbnRjZWF1eCJ9LHsibmFtZSI6IkNvdXJhbmNlcyIsImxhYmVsIjoiQ291cmFuY2VzIn0seyJuYW1lIjoiQ291cmRpbWFuY2hlLXN1ci1Fc3Nvbm5lIiwibGFiZWwiOiJDb3VyZGltYW5jaGUtc3VyLUVzc29ubmUifSx7Im5hbWUiOiJDb3Vyc29uLU1vbnRlbG91cCIsImxhYmVsIjoiQ291cnNvbi1Nb250ZWxvdXAifSx7Im5hbWUiOiJDcm9zbmUiLCJsYWJlbCI6IkNyb3NuZSJ9LHsibmFtZSI6IkRhbm5lbW9pcyIsImxhYmVsIjoiRGFubmVtb2lzIn0seyJuYW1lIjoiRCdIdWlzb24tTG9uZ3VldmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IkQnSHVpc29uLUxvbmd1ZXZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiRG91cmRhbiIsImxhYmVsIjoiRG91cmRhbiJ9LHsibmFtZSI6IkRyYXZlaWwiLCJsYWJlbCI6IkRyYXZlaWwifSx7Im5hbWUiOiJcdTAwYzljaGFyY29uIiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzljaGFyY29uIn0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5Z2x5IiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzlnbHkifSx7Im5hbWUiOiJcdTAwYzlwaW5heS1zb3VzLVNcdTAwZTluYXJ0IiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzlwaW5heS1zb3VzLVNcdTAwZTluYXJ0In0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5cGluYXktc3VyLU9yZ2UiLCJsYWJlbCI6Ilx1MDBjOXBpbmF5LXN1ci1PcmdlIn0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5dGFtcGVzIiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzl0YW1wZXMifSx7Im5hbWUiOiJcdTAwYzl0aW9sbGVzIiwibGFiZWwiOiJcdTAwYzl0aW9sbGVzIn0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5dHJcdTAwZTljaHkiLCJsYWJlbCI6Ilx1MDBjOXRyXHUwMGU5Y2h5In0seyJuYW1lIjoiXHUwMGM5dnJ5LUNvdXJjb3Vyb25uZXMiLCJsYWJlbCI6Ilx1MDBjOXZyeS1Db3VyY291cm9ubmVzIn0seyJuYW1lIjoiTGEgRmVydFx1MDBlOS1BbGFpcyIsImxhYmVsIjoiTGEgRmVydFx1MDBlOS1BbGFpcyJ9LHsibmFtZSI6IkZsZXVyeS1NXHUwMGU5cm9naXMiLCJsYWJlbCI6IkZsZXVyeS1NXHUwMGU5cm9naXMifSx7Im5hbWUiOiJGb250YWluZS1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUiLCJsYWJlbCI6IkZvbnRhaW5lLWxhLVJpdmlcdTAwZThyZSJ9LHsibmFtZSI6IkZvbnRlbmF5LWxcdTAwZThzLUJyaWlzIiwibGFiZWwiOiJGb250ZW5heS1sXHUwMGU4cy1CcmlpcyJ9LHsibmFtZSI6IkZvbnRlbmF5LWxlLVZpY29tdGUiLCJsYWJlbCI6IkZvbnRlbmF5LWxlLVZpY29tdGUifSx7Im5hbWUiOiJMYSBGb3JcdTAwZWF0LWxlLVJvaSIsImxhYmVsIjoiTGEgRm9yXHUwMGVhdC1sZS1Sb2kifSx7Im5hbWUiOiJMYSBGb3JcdTAwZWF0LVNhaW50ZS1Dcm9peCIsImxhYmVsIjoiTGEgRm9yXHUwMGVhdC1TYWludGUtQ3JvaXgifSx7Im5hbWUiOiJGb3JnZXMtbGVzLUJhaW5zIiwibGFiZWwiOiJGb3JnZXMtbGVzLUJhaW5zIn0seyJuYW1lIjoiR2lmLXN1ci1ZdmV0dGUiLCJsYWJlbCI6IkdpZi1zdXItWXZldHRlIn0seyJuYW1lIjoiR2lyb252aWxsZS1zdXItRXNzb25uZSIsImxhYmVsIjoiR2lyb252aWxsZS1zdXItRXNzb25uZSJ9LHsibmFtZSI6IkdvbWV0ei1sYS1WaWxsZSIsImxhYmVsIjoiR29tZXR6LWxhLVZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiR29tZXR6LWxlLUNoXHUwMGUydGVsIiwibGFiZWwiOiJHb21ldHotbGUtQ2hcdTAwZTJ0ZWwifSx7Im5hbWUiOiJMZXMgR3Jhbmdlcy1sZS1Sb2kiLCJsYWJlbCI6IkxlcyBHcmFuZ2VzLWxlLVJvaSJ9LHsibmFtZSI6IkdyaWdueSIsImxhYmVsIjoiR3JpZ255In0seyJuYW1lIjoiR3VpYmV2aWxsZSIsImxhYmVsIjoiR3VpYmV2aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ikd1aWduZXZpbGxlLXN1ci1Fc3Nvbm5lIiwibGFiZWwiOiJHdWlnbmV2aWxsZS1zdXItRXNzb25uZSJ9LHsibmFtZSI6Ikd1aWxsZXJ2YWwiLCJsYWJlbCI6Ikd1aWxsZXJ2YWwifSx7Im5hbWUiOiJJZ255IiwibGFiZWwiOiJJZ255In0seyJuYW1lIjoiSXR0ZXZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJJdHRldmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJKYW52aWxsZS1zdXItSnVpbmUiLCJsYWJlbCI6IkphbnZpbGxlLXN1ci1KdWluZSJ9LHsibmFtZSI6IkphbnZyeSIsImxhYmVsIjoiSmFudnJ5In0seyJuYW1lIjoiSnV2aXN5LXN1ci1PcmdlIiwibGFiZWwiOiJKdXZpc3ktc3VyLU9yZ2UifSx7Im5hbWUiOiJMYXJkeSIsImxhYmVsIjoiTGFyZHkifSx7Im5hbWUiOiJMZXVkZXZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJMZXVkZXZpbGxlIn0seyJuYW1lIjoiTGV1dmlsbGUtc3VyLU9yZ2UiLCJsYWJlbCI6IkxldXZpbGxlLXN1ci1PcmdlIn0seyJuYW1lIjoiTGltb3VycyIsImxhYmVsIjoiTGltb3VycyJ9LHsibmFtZSI6IkxpbmFzIiwibGFiZWwiOiJMaW5hcyJ9LHsibmFtZSI6Ikxpc3NlcyIsImxhYmVsIjoiTGlzc2VzIn0seyJuYW1lIjoiTG9uZ2p1bWVhdSIsImxhYmVsIjoiTG9uZ2p1bWVhdSJ9LHsibmFtZSI6Ikxvbmdwb250LXN1ci1PcmdlIiwibGFiZWwiOiJMb25ncG9udC1zdXItT3JnZSJ9LHsibmFtZSI6Ik1haXNzZSIsImxhYmVsIjoiTWFpc3NlIn0seyJuYW1lIjoiTWFyY291c3NpcyIsImxhYmVsIjoiTWFyY291c3NpcyJ9LHsibmFtZSI6Ik1hcm9sbGVzLWVuLUJlYXVjZSIsImxhYmVsIjoiTWFyb2xsZXMtZW4tQmVhdWNlIn0seyJuYW1lIjoiTWFyb2xsZXMtZW4tSHVyZXBvaXgiLCJsYWJlbCI6Ik1hcm9sbGVzLWVuLUh1cmVwb2l4In0seyJuYW1lIjoiTWFzc3kiLCJsYWJlbCI6Ik1hc3N5In0seyJuYW1lIjoiTWF1Y2hhbXBzIiwibGFiZWwiOiJNYXVjaGFtcHMifSx7Im5hbWUiOiJNZW5uZWN5IiwibGFiZWwiOiJNZW5uZWN5In0seyJuYW1lIjoiTVx1MDBlOXJvYmVydCIsImxhYmVsIjoiTVx1MDBlOXJvYmVydCJ9LHsibmFtZSI6Ik1lc3B1aXRzIiwibGFiZWwiOiJNZXNwdWl0cyJ9LHsibmFtZSI6Ik1pbGx5LWxhLUZvclx1MDBlYXQiLCJsYWJlbCI6Ik1pbGx5LWxhLUZvclx1MDBlYXQifSx7Im5hbWUiOiJNb2lnbnktc3VyLVx1MDBjOWNvbGUiLCJsYWJlbCI6Ik1vaWdueS1zdXItXHUwMGM5Y29sZSJ9LHsibmFtZSI6IkxlIE1cdTAwZTlyXHUwMGU5dmlsbG9pcyIsImxhYmVsIjoiTGUgTVx1MDBlOXJcdTAwZTl2aWxsb2lzIn0seyJuYW1lIjoiTGVzIE1vbGlcdTAwZThyZXMiLCJsYWJlbCI6IkxlcyBNb2xpXHUwMGU4cmVzIn0seyJuYW1lIjoiTW9uZGV2aWxsZSIsImxhYmVsIjoiTW9uZGV2aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ik1vbm5lcnZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJNb25uZXJ2aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ik1vbnRnZXJvbiIsImxhYmVsIjoiTW9udGdlcm9uIn0seyJuYW1lIjoiTW9udGxoXHUwMGU5cnkiLCJsYWJlbCI6Ik1vbnRsaFx1MDBlOXJ5In0seyJuYW1lIjoiTW9yYW5naXMiLCJsYWJlbCI6Ik1vcmFuZ2lzIn0seyJuYW1lIjoiTW9yaWdueS1DaGFtcGlnbnkiLCJsYWJlbCI6Ik1vcmlnbnktQ2hhbXBpZ255In0seyJuYW1lIjoiTW9yc2FuZy1zdXItT3JnZSIsImxhYmVsIjoiTW9yc2FuZy1zdXItT3JnZSJ9LHsibmFtZSI6Ik1vcnNhbmctc3VyLVNlaW5lIiwibGFiZWwiOiJNb3JzYW5nLXN1ci1TZWluZSJ9LHsibmFtZSI6Ik5haW52aWxsZS1sZXMtUm9jaGVzIiwibGFiZWwiOiJOYWludmlsbGUtbGVzLVJvY2hlcyJ9LHsibmFtZSI6IkxhIE5vcnZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJMYSBOb3J2aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ik5vemF5IiwibGFiZWwiOiJOb3pheSJ9LHsibmFtZSI6Ik9sbGFpbnZpbGxlIiwibGFiZWwiOiJPbGxhaW52aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6Ik9uY3ktc3VyLVx1MDBjOWNvbGUiLCJsYWJlbCI6Ik9uY3ktc3VyLVx1MDBjOWNvbGUifSx7Im5hbWUiOiJPcm1veSIsImxhYmVsIjoiT3Jtb3kifSx7Im5hbWUiOiJPcm1veS1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUiLCJsYWJlbCI6Ik9ybW95LWxhLVJpdmlcdTAwZThyZSJ9LHsibmFtZSI6Ik9yc2F5IiwibGFiZWwiOiJPcnNheSJ9LHsibmFtZSI6Ik9ydmVhdSIsImxhYmVsIjoiT3J2ZWF1In0seyJuYW1lIjoiUGFsYWlzZWF1IiwibGFiZWwiOiJQYWxhaXNlYXUifSx7Im5hbWUiOiJQYXJheS1WaWVpbGxlLVBvc3RlIiwibGFiZWwiOiJQYXJheS1WaWVpbGxlLVBvc3RlIn0seyJuYW1lIjoiUGVjcXVldXNlIiwibGFiZWwiOiJQZWNxdWV1c2UifSx7Im5hbWUiOiJMZSBQbGVzc2lzLVBcdTAwZTJ0XHUwMGU5IiwibGFiZWwiOiJMZSBQbGVzc2lzLVBcdTAwZTJ0XHUwMGU5In0seyJuYW1lIjoiUGxlc3Npcy1TYWludC1CZW5vaXN0IiwibGFiZWwiOiJQbGVzc2lzLVNhaW50LUJlbm9pc3QifSx7Im5hbWUiOiJQcnVuYXktc3VyLUVzc29ubmUiLCJsYWJlbCI6IlBydW5heS1zdXItRXNzb25uZSJ9LHsibmFtZSI6IlB1aXNlbGV0LWxlLU1hcmFpcyIsImxhYmVsIjoiUHVpc2VsZXQtbGUtTWFyYWlzIn0seyJuYW1lIjoiUHVzc2F5IiwibGFiZWwiOiJQdXNzYXkifSx7Im5hbWUiOiJRdWluY3ktc291cy1TXHUwMGU5bmFydCIsImxhYmVsIjoiUXVpbmN5LXNvdXMtU1x1MDBlOW5hcnQifSx7Im5hbWUiOiJSaWNoYXJ2aWxsZSIsImxhYmVsIjoiUmljaGFydmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJSaXMtT3JhbmdpcyIsImxhYmVsIjoiUmlzLU9yYW5naXMifSx7Im5hbWUiOiJSb2ludmlsbGUiLCJsYWJlbCI6IlJvaW52aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6IlJvaW52aWxsaWVycyIsImxhYmVsIjoiUm9pbnZpbGxpZXJzIn0seyJuYW1lIjoiU2FjbGFzIiwibGFiZWwiOiJTYWNsYXMifSx7Im5hbWUiOiJTYWNsYXkiLCJsYWJlbCI6IlNhY2xheSJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LUF1YmluIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1BdWJpbiJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LUNoXHUwMGU5cm9uIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1DaFx1MDBlOXJvbiJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LUN5ci1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50LUN5ci1sYS1SaXZpXHUwMGU4cmUifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1DeXItc291cy1Eb3VyZGFuIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1DeXItc291cy1Eb3VyZGFuIn0seyJuYW1lIjoiU2FpbnQtRXNjb2JpbGxlIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1Fc2NvYmlsbGUifSx7Im5hbWUiOiJTYWludGUtR2VuZXZpXHUwMGU4dmUtZGVzLUJvaXMiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50ZS1HZW5ldmlcdTAwZTh2ZS1kZXMtQm9pcyJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LUdlcm1haW4tbFx1MDBlOHMtQXJwYWpvbiIsImxhYmVsIjoiU2FpbnQtR2VybWFpbi1sXHUwMGU4cy1BcnBham9uIn0seyJuYW1lIjoiU2FpbnQtR2VybWFpbi1sXHUwMGU4cy1Db3JiZWlsIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1HZXJtYWluLWxcdTAwZThzLUNvcmJlaWwifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1IaWxhaXJlIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1IaWxhaXJlIn0seyJuYW1lIjoiU2FpbnQtSmVhbi1kZS1CZWF1cmVnYXJkIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1KZWFuLWRlLUJlYXVyZWdhcmQifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1NYXVyaWNlLU1vbnRjb3Vyb25uZSIsImxhYmVsIjoiU2FpbnQtTWF1cmljZS1Nb250Y291cm9ubmUifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1NaWNoZWwtc3VyLU9yZ2UiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50LU1pY2hlbC1zdXItT3JnZSJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LVBpZXJyZS1kdS1QZXJyYXkiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50LVBpZXJyZS1kdS1QZXJyYXkifSx7Im5hbWUiOiJTYWludHJ5LXN1ci1TZWluZSIsImxhYmVsIjoiU2FpbnRyeS1zdXItU2VpbmUifSx7Im5hbWUiOiJTYWludC1TdWxwaWNlLWRlLUZhdmlcdTAwZThyZXMiLCJsYWJlbCI6IlNhaW50LVN1bHBpY2UtZGUtRmF2aVx1MDBlOHJlcyJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LVZyYWluIiwibGFiZWwiOiJTYWludC1WcmFpbiJ9LHsibmFtZSI6IlNhaW50LVlvbiIsImxhYmVsIjoiU2FpbnQtWW9uIn0seyJuYW1lIjoiU2F1bHgtbGVzLUNoYXJ0cmV1eCIsImxhYmVsIjoiU2F1bHgtbGVzLUNoYXJ0cmV1eCJ9LHsibmFtZSI6IlNhdmlnbnktc3VyLU9yZ2UiLCJsYWJlbCI6IlNhdmlnbnktc3VyLU9yZ2UifSx7Im5hbWUiOiJTZXJtYWlzZSIsImxhYmVsIjoiU2VybWFpc2UifSx7Im5hbWUiOiJTb2lzeS1zdXItXHUwMGM5Y29sZSIsImxhYmVsIjoiU29pc3ktc3VyLVx1MDBjOWNvbGUifSx7Im5hbWUiOiJTb2lzeS1zdXItU2VpbmUiLCJsYWJlbCI6IlNvaXN5LXN1ci1TZWluZSJ9LHsibmFtZSI6IlNvdXp5LWxhLUJyaWNoZSIsImxhYmVsIjoiU291enktbGEtQnJpY2hlIn0seyJuYW1lIjoiQ29uZ2VydmlsbGUtVGhpb252aWxsZSIsImxhYmVsIjoiQ29uZ2VydmlsbGUtVGhpb252aWxsZSJ9LHsibmFtZSI6IlRpZ2VyeSIsImxhYmVsIjoiVGlnZXJ5In0seyJuYW1lIjoiVG9yZm91IiwibGFiZWwiOiJUb3Jmb3UifSx7Im5hbWUiOiJWYWxwdWlzZWF1eCIsImxhYmVsIjoiVmFscHVpc2VhdXgifSx7Im5hbWUiOiJMZSBWYWwtU2FpbnQtR2VybWFpbiIsImxhYmVsIjoiTGUgVmFsLVNhaW50LUdlcm1haW4ifSx7Im5hbWUiOiJWYXJlbm5lcy1KYXJjeSIsImxhYmVsIjoiVmFyZW5uZXMtSmFyY3kifSx7Im5hbWUiOiJWYXVncmlnbmV1c2UiLCJsYWJlbCI6IlZhdWdyaWduZXVzZSJ9LHsibmFtZSI6IlZhdWhhbGxhbiIsImxhYmVsIjoiVmF1aGFsbGFuIn0seyJuYW1lIjoiVmF5cmVzLXN1ci1Fc3Nvbm5lIiwibGFiZWwiOiJWYXlyZXMtc3VyLUVzc29ubmUifSx7Im5hbWUiOiJWZXJyaVx1MDBlOHJlcy1sZS1CdWlzc29uIiwibGFiZWwiOiJWZXJyaVx1MDBlOHJlcy1sZS1CdWlzc29uIn0seyJuYW1lIjoiVmVydC1sZS1HcmFuZCIsImxhYmVsIjoiVmVydC1sZS1HcmFuZCJ9LHsibmFtZSI6IlZlcnQtbGUtUGV0aXQiLCJsYWJlbCI6IlZlcnQtbGUtUGV0aXQifSx7Im5hbWUiOiJWaWRlbGxlcyIsImxhYmVsIjoiVmlkZWxsZXMifSx7Im5hbWUiOiJWaWduZXV4LXN1ci1TZWluZSIsImxhYmVsIjoiVmlnbmV1eC1zdXItU2VpbmUifSx7Im5hbWUiOiJWaWxsYWJcdTAwZTkiLCJsYWJlbCI6IlZpbGxhYlx1MDBlOSJ9LHsibmFtZSI6IlZpbGxlYm9uLXN1ci1ZdmV0dGUiLCJsYWJlbCI6IlZpbGxlYm9uLXN1ci1ZdmV0dGUifSx7Im5hbWUiOiJWaWxsZWNvbmluIiwibGFiZWwiOiJWaWxsZWNvbmluIn0seyJuYW1lIjoiTGEgVmlsbGUtZHUtQm9pcyIsImxhYmVsIjoiTGEgVmlsbGUtZHUtQm9pcyJ9LHsibmFtZSI6IlZpbGxlanVzdCIsImxhYmVsIjoiVmlsbGVqdXN0In0seyJuYW1lIjoiVmlsbGVtb2lzc29uLXN1ci1PcmdlIiwibGFiZWwiOiJWaWxsZW1vaXNzb24tc3VyLU9yZ2UifSx7Im5hbWUiOiJWaWxsZW5ldXZlLXN1ci1BdXZlcnMiLCJsYWJlbCI6IlZpbGxlbmV1dmUtc3VyLUF1dmVycyJ9LHsibmFtZSI6IlZpbGxpZXJzLWxlLUJcdTAwZTJjbGUiLCJsYWJlbCI6IlZpbGxpZXJzLWxlLUJcdTAwZTJjbGUifSx7Im5hbWUiOiJWaWxsaWVycy1zdXItT3JnZSIsImxhYmVsIjoiVmlsbGllcnMtc3VyLU9yZ2UifSx7Im5hbWUiOiJWaXJ5LUNoXHUwMGUydGlsbG9uIiwibGFiZWwiOiJWaXJ5LUNoXHUwMGUydGlsbG9uIn0seyJuYW1lIjoiV2lzc291cyIsImxhYmVsIjoiV2lzc291cyJ9LHsibmFtZSI6IlllcnJlcyIsImxhYmVsIjoiWWVycmVzIn0seyJuYW1lIjoiTGVzIFVsaXMiLCJsYWJlbCI6IkxlcyBVbGlzIn1dfSx7ImJzX2NsYXNzX2lkIjoiMTIiLCJuYW1lIjoiQURSRVNTRSIsImxhYmVsIjoiQWRyZXNzZSAqIiwicGxhY2Vob2xkZXIiOiJRdWVsbGUgZXN0IHZvdHJlIGFkcmVzc2UgPyIsInZhbHVlIjoiIiwidmFsdWVfcHJlc2V0IjoiIiwiaHRtbCI6InRleHQiLCJtYW5kYXRvcnkiOiIxIiwibWluX3NpemUiOiIiLCJtYXhfc2l6ZSI6IiIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwidm5fb25seV9udW1iZXIiOiIwIiwidm5fb25seV9sZXR0ZXJzIjoiMCIsInZuX3BhdHRlcm4iOiIwIiwidm5fZXF1YWwiOiIiLCJpY29uX2NsYXNzIjoiIiwiaWNvbl9zaXplIjoiIiwiaWNvbl9jb2xvciI6IiIsInRlcm1zIjoiIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6IkVYUExJQ0FUSU9OUyIsImxhYmVsIjoiRXhwbGljYXRpb24gZHUgcHJvYmxcdTAwZThtZSByZW5jb250clx1MDBlOSAqIiwicGxhY2Vob2xkZXIiOiJFeHBsaWNhdGlvbiBkdSBwcm9ibFx1MDBlOG1lIHJlbmNvbnRyXHUwMGU5IiwidmFsdWUiOiIiLCJ2YWx1ZV9wcmVzZXQiOiIiLCJodG1sIjoidGV4dGFyZWEiLCJtYW5kYXRvcnkiOiIxIiwibWluX3NpemUiOiIiLCJtYXhfc2l6ZSI6IiIsImFkZF9jbGFzc2VzIjoiIiwiYWRkX3N0eWxlcyI6IiIsImFkZF9hdHRyIjoiIiwidm5fb25seV9udW1iZXIiOiIwIiwidm5fb25seV9sZXR0ZXJzIjoiMCIsInZuX3BhdHRlcm4iOiIiLCJ2bl9lcXVhbCI6IiIsImljb25fY2xhc3MiOiIiLCJpY29uX3NpemUiOiIiLCJpY29uX2NvbG9yIjoiIiwidGVybXMiOiIifSx7ImJzX2NsYXNzX2lkIjoiMTIiLCJ2YWx1ZSI6IjxwPiggKiBvYmxpZ2F0b2lyZSk8XC9wPiIsImh0bWwiOiJodG1sZGVsaW0iLCJtYW5kYXRvcnkiOiIwIn0seyJic19jbGFzc19pZCI6IjEyIiwibmFtZSI6InNlbmQiLCJsYWJlbCI6IkVudm95ZXIiLCJodG1sIjoic3VibWl0IiwiYWRkX2NsYXNzZXMiOiIiLCJhZGRfc3R5bGVzIjoiIiwiYWRkX2F0dHIiOiIiLCJpY29uX2NsYXNzIjoiIiwiaWNvbl9zaXplIjoiIiwiaWNvbl9jb2xvciI6IiIsInRlcm1zIjoiIn1dLCJvcHRzX2F0dHJzIjp7ImJnX251bWJlciI6IjQifX0sImltZ19wcmV2aWV3IjoiYmFzZS1jb250YWN0LmpwZyIsInZpZXdzIjoiNTk1NCIsInVuaXF1ZV92aWV3cyI6IjI2MTMiLCJhY3Rpb25zIjoiMzQ0Iiwic29ydF9vcmRlciI6IjEiLCJpc19wcm8iOiIwIiwiYWJfaWQiOiIwIiwiZGF0ZV9jcmVhdGVkIjoiMjAxNi0wNS0wMyAxNTowMTowMyIsImltZ19wcmV2aWV3X3VybCI6Imh0dHA6XC9cL3N1cHN5c3RpYy00MmQ3Lmt4Y2RuLmNvbVwvX2Fzc2V0c1wvZm9ybXNcL2ltZ1wvcHJldmlld1wvYmFzZS1jb250YWN0LmpwZyIsInZpZXdfaWQiOiIxM18xNDg2MDAiLCJ2aWV3X2h0bWxfaWQiOiJjc3BGb3JtU2hlbGxfMTNfMTQ4NjAwIiwiY29ubmVjdF9oYXNoIjoiZDlkNjc5ZDQ3MjMxMjM3YjA0YjhkMmVkYjQwY2U2YmYifQ==
J’ai sur mon terrain notre domicile et un gîte, séparés par plusieurs centaines de mètres. Faut-il que je demande un abonnement séparé ? / Peut-on desservir un deuxième logement sur la même parcelle ?

Le plus souvent une solution de partage réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... sans fil par wifi est possible, selon certains cas une demande de création d’adresse reste à faire.

Peut-on demander la portabilité de mon numéro fixe quand je prendrai un abonnement à la fibre optique ?

Cette demande est à faire lors de la souscription de l’abonnement fibre.

Votre opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... vous guidera.

Problématique :

Echec raccordement : Le fourreau de mon raccordement est saturé ou obstrué, que faire ?

Le Syndicat Essonne Numérique a pour mission la construction d’un réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... fibre optique jusqu’à des boitiers de raccordement proches des foyers, dans la rue pour les pavillons ou dans les parties communes pour les immeubles. Ce boitier est appelé PBO (point de branchement optique)Équipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... et permet le regroupement de 5 à 10 logements.

Suite au contrôle terrain du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... fibre réalisé et sa validation, vous êtes éligible aux offres que proposent les opérateurs sur le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.....

Le raccordement finalOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... (PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optique peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans...) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIoLe dispositif de terminaison intérieure optique (DTIo) est la prise terminale pour les réseaux FttH qui permet le raccordement à la box internet....).... de l’abonné depuis ce boitier est de la responsabilité de l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... de votre choix qui se charge de tirer les derniers mètres de fibre jusqu’à votre domicile. Le Syndicat n’est ni propriétaire ni garant des infrastructures utilisées pour les raccordements par les opérateurs. Lors du raccordement souterrain, un technicien spécialisé passe d’abord une aiguille dans le(s) fourreau(x) de raccordement du regard à chez vous pour vérifier si le fourreau est utilisable.

Il peut s’avérer que les fourreaux soient inutilisables car trop anciens (d’un diamètre trop petit) ou altérés par des travaux antérieurs ou par la végétation.

En zone publique c’est le responsable d’infrastructure qui est responsable des réparations. Lorsque le technicien tente le raccordement de votre domicile et qu’il constate un blocage en zone publique, il doit remonter le problème au responsable de l’infrastructure pour intervention via un processus spécifique à cela.

Ainsi en cas de blocage en zone publique, je vous invite à relancer votre opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... pour demander une intervention auprès de l’exploitant des fourreaux. Si votre opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... actuel n’apporte pas satisfaction à votre demande, d’autres opérateurs sont présents sur le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... d’Essonne Numérique.

En zone privée, si le fourreau n’est pas utilisable, il appartient au propriétaire d’assurer les travaux car c’est de sa propriété et responsabilité comme la toiture et les murs du logement. Ces réparations peuvent être entreprises directement par le propriétaire ou par une entreprise spécialisée. Par exemple, si les fourreaux ne sont cassés qu’à un seul endroit par des racines, cela nécessite de creuser un trou d’environ 60 cm de profondeur pour retrouver les fourreaux en PVC, les dégager et les réparer.

Ainsi en cas de blocage en zone privée, je vous invite à entreprendre les travaux ou démarcher une entreprise spécialisée pour assurer les réparations.

Si un fourreau est obstrué, peut-on passer en aérien ?

Le déploiement fibre est effectué en parallèle du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... téléphonique existant. Les raccordements fibre sont modélisés également à l’identique.  Dans le cas ou votre fourreau est bloqué, il faudra faire le nécessaire en partie privée.

Echec de raccordement : Le technicien ne retrouve pas le boitier de raccordement, constate une erreur de route optique ou une absence de continuité de fibre, que faire ?

Le raccordement suit une procédure réalisée en direct par les opérateurs. L’interlocuteur privilégié de l’exploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... pour le traitement des raccordements est l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... que vous avez choisi. Le Syndicat Mixte Ouvert Essonne Numérique ne peut intervenir sur le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... commercialisé.

Lors de la construction du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... assurée par le Syndicat Essonne Numérique en maitrise d’ouvrage, la fibre optique est installée jusqu’à un boitier de terminaison proche des logements/entreprises, dans la rue pour les pavillons ou dans les parties communes pour les immeubles. Ce boitier est appelé PBO (point de branchement optique)Équipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... et permet le regroupement de 5 à 10 logements. Le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... est contrôlé à plusieurs reprises.

De plus dès lors que ce réseau est finalisé, il est présenté à l’exploitant de réseau la société Essonne Numérique Très Haut Débit Essonne Numérique THD (covage.com) (actionnaire Covage 60%, Orange 20% et Caisse des dépôts 20%). Essonne Numérique Très Haut Débit assure un contrôle du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... (opération réalisée par Covage et Orange).

Suite à la validation du contrôle, l’exploitant Essonne Numérique Très Haut Débit prend la responsabilité du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... sur la durée de la délégation de service public de 15 ans. Dès lors le Syndicat Essonne Numérique ne peut plus intervenir, nous ne sommes plus garants du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication..... L’exploitant Essonne Numérique Très Haut Débit a notamment en charge d’assurer la commercialisation du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... et sa maintenance.

Il y a souvent confusion entre le Syndicat Mixte Ouvert Essonne Numérique et l’exploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... la société Essonne Numérique Très Haut Débit (actionnaire Covage, Orange, Caisse des dépôts).

Sachez que lors du raccordement, le technicien a la possibilité de contacter la hotline de l’exploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... pour résoudre des problématiques directement sur place.

L’échec du raccordement et la maintenance suivent une procédure réalisée en direct par les opérateurs. En cas d’échec, le sous-traitant (l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE....) fait un compte-rendu d’échec, qui déclenche ensuite les actions nécessaires telles que la maintenance. L’entreprise Essonne Numérique Très Haut Débit, exploitant et mainteneur du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... assure la reprise du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... et avertit ensuite l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... pour qu’il programme un nouveau raccordement.

Si la problématique concerne une absence de boitier de raccordement, cela signifie que le technicien ne retrouve pas le boitier dont vous dépendez dans votre rue. Il est possible que le plan du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... n’ait pas été communiqué au technicien sur place, il rencontre donc des difficultés sur le terrain pour retrouver le boitier. Le plus souvent cette situation peut être rapidement débloquée via la hotline de l’exploitant. Dans le cas extrême où le technicien en possession d’un plan ne retrouve ni boitier ni câble comme indiqué, cela nécessite potentiellement une extension de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication..... Dans ce cas il est conseillé de prendre des photos de la situation et de les communiquer à Essonne Numérique via le formulaire en ligne sur le site internet pour être en mesure de vérifier rapidement la situation.

Si la problématique concerne une anomalie de route optique, cela signifie que le technicien sur place n’identifie pas votre fibre optique dans le boitier à côté de votre maison au niveau des 700 connecteurs présents dans l’armoire de rue de votre quartier. Il n’est donc pas en mesure d’identifier votre fibre au niveau de l’armoire et ne peut donc pas assurer la continuité totale du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication..... C’est un problème de données communiquées entre l’exploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication...., l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... et le technicien sur place. Cette situation peut, le plus souvent, être rapidement débloquée via la hotline de l’exploitant.

Si la problématique concerne une absence de continuité, le plus souvent elle est liée à une erreur de route optique explicitée en amont. Dans le cas d’une absence de continuité avérée par le technicien, il est nécessaire d’assurer une mesure optique afin de pouvoir garantir de la coupure et communiquer des éléments précis à l’exploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication..... La mesure optique permet d’identifier les distances entre chaque bout de la ligne, en temps normal entre le boitier de raccordement et l’armoire. La mesure permet aussi d’identifier chaque passage dans des boites intermédiaires entre les extrémités. Ainsi à partir de ces éléments, l’exploitant pourra rapidement avérer d’une coupure fibre et identifier le lieu précisément de la coupure.

Le Syndicat Essonne Numérique ne peut donc intervenir dans ces situations, c’est uniquement votre opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... qui peut débloquer la situation car il est le seul interlocuteur privilégié de l’exploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... Essonne Numérique Très Haut Débit. Nous vous invitons donc à le relancer, à le mettre en demeure ou à changer d’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... si vous considérez s’il ne traite pas correctement la situation. C’est avec l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... que vous contractualisez et c’est à lui d’assurer votre service. En parallèle le Syndicat va remonter la situation à l’exploitant et suivre l’avancement.

Coupure réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... : Qui est responsable ?

La maintenance du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... suit une procédure réalisée en direct par les opérateurs. L’interlocuteur privilégié de l’exploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... pour le traitement des raccordements est l’opérateurExploitant de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... que vous avez choisi. Le Syndicat Mixte Ouvert Essonne Numérique ne peut intervenir sur le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... commercialisé.

Lors de la construction du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... assurée par le Syndicat Essonne Numérique en maitrise d’ouvrage, la fibre optique est installée jusqu’à un boitier de terminaison proche des logements/entreprises, dans la rue pour les pavillons ou dans les parties communes pour les immeubles. Ce boitier est appelé PBO (point de branchement optique)Équipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optiqueOpération consistant à installer et raccorder le câble de branchement optique jusqu’au logement ou local à usage professionnel, autrement dit entre le point de branchement optique (PBO) et le dispositif  de  terminaison  intérieur  optique (DTIo).... peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... et permet le regroupement de 5 à 10 logements. Le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... est contrôlé à plusieurs reprises.

Dès lors que ce réseau est finalisé, il est présenté à l’exploitant de réseau la société Essonne Numérique Très Haut Débit Essonne Numérique THD (covage.com) (actionnaire Covage 60%, Orange 20% et Caisse des dépôts 20%). Essonne Numérique Très Haut Débit assure un contrôle du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... (opération réalisée par Covage et Orange).

Suite à la validation du contrôle, l’exploitant Essonne Numérique Très Haut Débit prend la responsabilité du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... sur la durée de la délégation de service public de 15 ans. Dès lors le Syndicat Essonne Numérique ne peut plus intervenir, nous ne sommes plus garants du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication..... L’exploitant Essonne Numérique Très Haut Débit a notamment en charge d’assurer la commercialisation du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... et sa maintenance.

Maintenance : Je constate une anomalie ou une dégradation d’un équipement fibre sur la voie publique (boitier optique, armoire de rue, chambre télécoms, etc.)

La fibre est une technologie passive qui ne transporte pas de courant électrique. Par conséquent, il n’y a aucun danger de court-circuit. Nous vous invitons toutefois à le signaler via le formulaire en ligne à l’exploitant de réseau : COVAGE