Principe de déploiement d’un réseau 100% fibre optique

Découpage technique du Schéma d’Ingénierie

Suite à l’établissement du périmètre de l’initiative publique, un schéma d’ingénierie a été produit afin d’évaluer la faisabilité technique du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... et en estimer une enveloppe financière globale. Basée sur une technologie de type FttHFibre déployée jusqu’à l’abonné., sa conception a pour consigne d’optimiser au maximum l’investissement public tout en respectant les consignes de l’ARCEPAutorité administrative indépendante chargée depuis le 5 janvier 1997 de réguler les télécommunications et le secteur postal en France. Elle est composée d’un collège de sept membres : trois d’entre eux sont désignés par le président de la République et les quatre autres, respectivement, par le président de l’Assemblée nationale... et de la Mission Très Haut Débit.

Topologie

Ce réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de télécommunications en fibre optique jusqu’à l’abonné (réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... FttHFibre déployée jusqu’à l’abonné.) est constitué de 4 segments principaux :

  • RéseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de collecte (POP – NROPoint de concentration d’un réseau en fibre optique où sont installés les équipements actifs et passifs à partir desquels l’opérateur commercial active les accès de ses abonnés. Il peut être exploité par un opérateur d’infrastructure, qui proposera alors le plus souvent des prestations d’hébergement, voire de transport optique vers ce... ou NRO-NRO)
  • RéseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de transport (NRO-SRO)
  • RéseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de distribution (SRO-PBO)
  • RéseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de Raccordement (PBO-PTO)

 

Représentation de l’architecture FttHFibre déployée jusqu’à l’abonné.

 

Le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de transport (NROPoint de concentration d’un réseau en fibre optique où sont installés les équipements actifs et passifs à partir desquels l’opérateur commercial active les accès de ses abonnés. Il peut être exploité par un opérateur d’infrastructure, qui proposera alors le plus souvent des prestations d’hébergement, voire de transport optique vers ce...PMPoint d’extrémité d’une ou de plusieurs lignes au niveau duquel la personne établissant ou ayant établi dans un immeuble bâti ou exploitant une ligne de communications électroniques à très haut débit en fibre optique donne accès à des opérateurs à ces lignes en vue de fournir des services de communications.../SRO) permet de desservir les Sous-Répartiteurs Optiques (PMPoint d’extrémité d’une ou de plusieurs lignes au niveau duquel la personne établissant ou ayant établi dans un immeuble bâti ou exploitant une ligne de communications électroniques à très haut débit en fibre optique donne accès à des opérateurs à ces lignes en vue de fournir des services de communications.../SRO) à partir des nœuds principaux de réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... (NROPoint de concentration d’un réseau en fibre optique où sont installés les équipements actifs et passifs à partir desquels l’opérateur commercial active les accès de ses abonnés. Il peut être exploité par un opérateur d’infrastructure, qui proposera alors le plus souvent des prestations d’hébergement, voire de transport optique vers ce...).

Le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de desserte (PMPoint d’extrémité d’une ou de plusieurs lignes au niveau duquel la personne établissant ou ayant établi dans un immeuble bâti ou exploitant une ligne de communications électroniques à très haut débit en fibre optique donne accès à des opérateurs à ces lignes en vue de fournir des services de communications.../SRO → PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optique peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans...) est le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... capillaire qui dessert, depuis les Sous-Répartiteurs Optiques (PMPoint d’extrémité d’une ou de plusieurs lignes au niveau duquel la personne établissant ou ayant établi dans un immeuble bâti ou exploitant une ligne de communications électroniques à très haut débit en fibre optique donne accès à des opérateurs à ces lignes en vue de fournir des services de communications.../SRO), les points de branchements (PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optique peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans...), positionnés au plus proche des habitations et à partir desquels sont réalisés les raccordements d’abonnés.

Les raccordements constituent la partie terminale du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... reliant les PBOÉquipement permettant de raccorder le câblage amont avec le câble de branchement directement raccordé au dispositif de terminaison intérieur optique. Le point de branchement optique peut se trouver en pied d'immeuble ou à l’extérieur de l’habitat ; dans ce cas, il permet de raccorder le câblage installé en amont dans... jusqu’aux prises d’abonnés, Point de Terminaison Optique (PTOSocle de communication présentant au moins un connecteur optique. Il s’agit de la prise située à l’intérieur du logement ou local à usage professionnel sur laquelle est branché le boîtier de conversion opto-électronique. Les fonctions PTO et DTIO sont confondues en cas de prise unique....), situées dans les locaux (logements, entreprises, sites publics).

 

Démarche de conception du réseau

Le point de départ de l’étude détaillée d’un territoire est constitué par les prises (locaux) raccordables.

La démarche de conception est la suivante :

  • Identification des prises (locaux) raccordables
  • Identification des infrastructures mobilisables
  • Localisation des SRO et détermination des zones arrière

 

Prises (locaux) raccordables

Le Département dispose d’une base de données géo-référencées des établissements et des habitations qui a servi de support lors de la conception du schéma d’ingénierie pour déterminer la base réelle des locaux à prendre en compte pour le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... FttHFibre déployée jusqu’à l’abonné..

Cette base a été constituée par différents moyens de croisement de données issues de différentes sources mais ne peut être considérée comme 100% fiable et exhaustive.

Il sera donc nécessaire dans la phase d’étude détaillée incombant au Maitre d’œuvre, de constituer une base conforme à la réalité terrain à ce jour et prenant en compte également les évolutions prévisibles de l’habitat et des locaux ou sites professionnels.

Afin de réaliser cette base, plusieurs actions seront menées :

  • Piquetage terrain type « Relevé de Boites Aux Lettres »
  • Enquêtes menées auprès des communes sur leur connaissance d’évolution des zones résidentielles ou professionnelles
  • Enquêtes ciblées, en retour du relevé de BAL sur des sites spécifiques qui nécessitent un complément d’information

 

Lors de la campagne de piquetage terrain, les locaux identifiés vont être géo-référencés puis, certaines données attributaires vont être relevées, à savoir, à minima :

  • Le nombre de locaux par bâtiment
  • Le type de locaux (résidentiel individuel, résidentiel collectif, professionnel)
  • L’adductionPartie de l’infrastructure du câblage, comprise entre le point de branchement optique au réseau des opérateurs et le point de pénétration. Elle peut être souterraine, aéro-souterraine ou aérienne. Elle est constituée de l’ouvrage  de  génie civil nécessaire : chambres, conduits, poteaux, armement…... existante Energie (Aérienne, Souterraine)
  • L’adductionPartie de l’infrastructure du câblage, comprise entre le point de branchement optique au réseau des opérateurs et le point de pénétration. Elle peut être souterraine, aéro-souterraine ou aérienne. Elle est constituée de l’ouvrage  de  génie civil nécessaire : chambres, conduits, poteaux, armement…... existante Telecom (Aérienne, Souterraine)

 

L’identification des locaux est indispensable pour la réalisation du découpage des zones arrière de SRO et pour la modélisation du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de distribution. Cette étude sera soumise aux communes afin d’être complétée par les futurs projets immobiliers et d’être validée.

 

Infrastructures mobilisables

Le déploiement du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de distribution et de transport nécessite, pour assurer une optimisation technico-économique, de tenir compte des infrastructures mobilisables comme support de ces nouveaux réseaux.

Les infrastructures retenues sont les suivantes, par ordre de priorité décroissante :

  • Fourreaux de collectivités et infrastructures GC et fibre optique des opérations de Montée en Débit
  • Fourreaux Orange
  • Poteaux Orange
  • Réseaux en façade
  • RéseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... électrique aérien Basse Tension
  • RéseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... électrique aérien Haute Tension Catégorie A
  • Génie civil à créer

Site SRO et Découpe des zones arrières des SRO

Après intégration des locaux géo-référencés, des infrastructures mobilisables et des sites techniques existants (NRALieu où se terminent toutes les connexions entre le réseau téléphonique filaire et la terminaison cuivre vers le client (boucle  locale)...., SR…), l’étude va déterminer la localisation des SRO du futur réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... et la zone d’emprise de ces Sous-Répartiteurs Optiques (appelée « Zone Arrière »).

La localisation du SRO doit répondre à certains impératifs et notamment :

  • La proximité d’infrastructures mobilisables pour les départs des câbles du réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de distribution.
  • La proximité, dans la mesure du possible, d’infrastructures mobilisables qui seront utilisées pour le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de transport entre ce SRO et le NROPoint de concentration d’un réseau en fibre optique où sont installés les équipements actifs et passifs à partir desquels l’opérateur commercial active les accès de ses abonnés. Il peut être exploité par un opérateur d’infrastructure, qui proposera alors le plus souvent des prestations d’hébergement, voire de transport optique vers ce... dont il dépendra.
  • L’emplacement suffisant, en priorité en domaine public, pour implanter une armoire ou un shelter SRO.
  • La proximité avec le réseauEnsemble de matériels, y compris les canalisations, géré par un ou des opérateur(s)/distributeur(s) en amont du point de livraison permettant la distribution d’énergie électrique ou des services de communication.... de distribution électrique, dans le cas où un opérateurExploitant de réseau de communications électroniques ouvert au public ou fournisseur de service de communications électroniques au public, déclaré conformément à l’article L. 33-1 du CPCE.... souhaiterait accéder directement au SRO (sans aller au NROPoint de concentration d’un réseau en fibre optique où sont installés les équipements actifs et passifs à partir desquels l’opérateur commercial active les accès de ses abonnés. Il peut être exploité par un opérateur d’infrastructure, qui proposera alors le plus souvent des prestations d’hébergement, voire de transport optique vers ce...) et placerait un module d’activation à côté.

L’emprise de la zone arrière est définie en fonction de différents critères et données :

  • Le SRO doit regrouper un minimum de 300 prises.
  • Les frontières de la zone arrière ne doivent pas être choisies en fonction des découpages territoriaux, mais prioritairement en vue d’optimiser l’utilisation des infrastructures mobilisables. Il pourra toutefois être intéressant de faire coïncider le périmètre d’une zone arrière de SRO avec la limite d’un territoire (commune par exemple), si l’impact financier est limité.
  • Enfin, la zone arrière doit aussi être définie de façon à optimiser l’utilisation des modèles de SRO choisis.

Les contours des zones arrière des sous-répartiteurs, notamment retenus pour la montée en débit, peuvent aussi être pris en compte pour le découpage des SRO uniquement si l’incidence sur l’optimum technico-économique est limitée.

Par dérogation, dans certaines zones très rurales avec un habitat très dispersé, il pourra être impossible de regrouper un minimum de 300 prises. Ces cas dérogatoires doivent rester exceptionnels et devront être dûment justifiés pour qu’une régularisation auprès de l’ARCEPAutorité administrative indépendante chargée depuis le 5 janvier 1997 de réguler les télécommunications et le secteur postal en France. Elle est composée d’un collège de sept membres : trois d’entre eux sont désignés par le président de la République et les quatre autres, respectivement, par le président de l’Assemblée nationale... puisse ensuite être opérée.