Dourdan – Avancement du déploiement

Dourdan est majoritairement en jalon 1 de déploiement (1er trimestre 2020).

Les armoires de rue, point de départ du déploiement, des seize zones de déploiement de Dourdan ont été posées. Ces armoires de rue ont été installées sur la commune même. Les 1 100 mètres de génie civil complémentaires aux infrastructures existantes ont été réalisés.

  

Le déploiement concerne 87 km de câbles en fibre optique en souterrain dont 71 km ont été déployés à date. Sur les 22 km de câbles en fibre optique aérien, 19 km ont été déployés.

Le déploiement de Dourdan a donc bien avancé. En parallèle, les vérifications techniques du réseau sont en cours afin de permettre son transfert à l’exploitant qui assurera la commercialisation.

L’ARCEPAutorité administrative indépendante chargée depuis le 5 janvier 1997 de réguler les télécommunications et le secteur postal en France. Elle est composée d’un collège de sept membres : trois d’entre eux sont désignés par le président de la République et les quatre autres, respectivement, par le président de l’Assemblée nationale..., Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, impose un délai de gel de 3 mois avant lancement de la commercialisation après finalisation des travaux. La commercialisation sera ouverte pour les 7 001 logements et établissements de la zone en jalon 1 (bleu foncé sur la carte) pour le début d’année 2020. La zone en jalon 2 concernant 183 logements et établissements est prévu pour mi 2020.

14 pensées sur “Dourdan – Avancement du déploiement

  • 23 octobre 2019 à 22 h 59 min
    Permalink

    Bonsoir,

    as-ton des nouvelles à savoir si free va venir ?

    Répondre
    • 25 octobre 2019 à 15 h 18 min
      Permalink

      Bonjour,

      Je ne peux pas répondre directement à cette question par soucis d’équité des opérateurs. De plus je ne connais pas la stratégie de Free et n’étant pas l’exploitant je ne gère pas la relation commerciale directement.

      Cependant, de connaissances et je peux me tromper, je n’ai pas encore vu Free sur les RIP de Covage notamment sur les 3 RIP du Nord de l’Essonne et sur le RIP de Seine-et-Marne. De plus j’ajouterai qu’il ne faut pas prendre à la lettre les annonces nationales, seul la souscription d’offres présentes dans le catalogue de services d’Essonne Numérique THD peut assurer l’arrivée d’un opérateur.

      De plus Free n’était pas présent lors des diverses réunions publiques d’Essonne Numérique Très Haut Débit sur le projet contrairement à d’autres opérateurs.

      A terme tous les opérateurs seront présents sur le réseau mais certains vont attendre de perdre des clients sur le cuivre pour se décider à venir sur la fibre optique. Donc si votre opérateur n’est pas présent au départ, je vous invite à souscrire à une offre fibre (idéalement sans engagement) chez un autre opérateur et si tout le monde le fait, l’opérateur perdant ses clients sera très réactif.

      Dès l’ouverture commerciale des offres fibres optiques, Essonne Numérique assurera une actualité dédiée à la présentation des opérateurs présents. Cette actualité sera renouvelée pour chaque nouvelle arrivée.

      Répondre
        • 28 octobre 2019 à 14 h 51 min
          Permalink

          Bonjour,

          Effectivement comme précisé dans l’article, « Free et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat ». Cependant cette communication nationale ne vaut pas engagement formel et opérationnel sur notre réseau. C’est un partenariat et le communiqué de presse ne précise pas plus son contenu ni surtout, les engagements de Free.

          Localement le constat est que Free n’était pas présent lors des diverses réunions publiques d’Essonne Numérique Très Haut Débit sur le projet contrairement à d’autres opérateurs. De même, à ma connaissance, Free n’est pas non plus encore présent sur les trois autres réseaux fibre optique de l’Essonne gérés par Covage.

          In fine, nous constaterons si Free sera présent pour les premiers SRO test de fin d’année 2019 et pour l’ouverture commerciale du jalon 1 début d’année 2020.

          Répondre
    • 25 octobre 2019 à 14 h 33 min
      Permalink

      Bonjour,

      Il faut bien évidemment lire ce court article jusqu’au bout.

      Comme précisé, « L’ARCEP précise ensuite : « Après l’installation des lignes, il doit attendre trois mois avant de commercialiser ses services pour que les autres opérateurs puissent raccorder le réseau et à nouveau un mois supplémentaire pour chaque nouvel immeuble attaché au point de raccordement. L’ouverture commerciale est simultanée pour tous les fournisseurs d’accès à internet présents »

      Autrement dit dans notre cas, lorsque Essonne Numérique Très Haut Débit annonce publiquement à l’ARCEP et aux opérateurs de la fin du déploiement d’une zone il y a un gel de 3 mois avant que tout opérateur ne puisse commercialiser ses services.

      Ce que précise cet article c’est que, certains opérateurs, lors de ce gel des 3 mois, en profite pour faire du démarchage avec des explications douteuses cela afin d’assurer une clientèle prête à être raccordée à la fin du gel.
      En effet, légalement, rien n’empêche un opérateur de prendre contact pendant le gel des 3 mois et se présenter en prévision de la fin du gel et du lancement de la commercialisation. Le débat porte plus sur le discours employé lors de ce démarchage anticipé avant officialisation du lancement de la commercialisation.

      Répondre
  • 28 octobre 2019 à 19 h 15 min
    Permalink

    Bonjour,

    Quand vous dire :
    « Lorsque Essonne Numérique Très Haut Débit annonce publiquement à l’ARCEP et aux opérateurs de la fin du déploiement d’une zone il y a un gel de 3 mois avant que tout opérateur ne puisse commercialiser ses services. »

    Et la question à 1€. Vous avez une date (théorique) pour l’annonce à l’ARCEP ?
    Car si c’est fin mars + 3 mois c’est juin donc mi 2020 pas début 2020.

    On attend…

    Répondre
    • 6 novembre 2019 à 10 h 31 min
      Permalink

      Bonjour,

      Plusieurs zones ont déjà un gel lancé et les autres suivront pour une ouverture commerciale début 2020.
      Autrement dit un lancement du gel de 3 mois des zones avant le 31/12/2019 pour une ouverture commerciale avant la fin mars 2020.

      A date sur Dourdan, 7 zones sont lancées :
      Zone Ouverture commerciale
      ES-TEC-DOU03 06/01/2020
      ES-TEC-DOU01 31/01/2020
      ES-TEC-DOU04 31/01/2020
      ES-TEC-DOU06 31/01/2020
      ES-TEC-DOU10 31/01/2020
      ES-TEC-DOU12 31/01/2020
      ES-TEC-DOU18 31/01/2020

      Répondre
  • 28 octobre 2019 à 22 h 27 min
    Permalink

    Bonjour,

    Une idée de l’avancement du déploiement de la fibre sur les communes de Saint Maurice Montcouronne / Courson Monteloup ?

    Merci

    Répondre
    • 6 novembre 2019 à 10 h 38 min
      Permalink

      Bonjour,

      Sur Saint Maurice Montcouronne :
      – 100% du génie civil réalisé soit 120 mètres
      – 12 km de câble souterrain tiré sur les 14 km
      – 9 km de câble aérien tiré sur les 10 km

      Le déploiement se finalise et les contrôles terrains sont en cours.

      Sur Courson-Monteloup :
      – 100% du génie civil réalisé soit 93 mètres
      – 3,5 km de câble souterrain tiré sur les 3,8 km
      – 4 km de câble aérien tiré sur les 5,5 km

      Le déploiement se finalise et les contrôles terrains sont en cours.

      Répondre
  • 14 novembre 2019 à 14 h 19 min
    Permalink

    Bonjour

    Tout comme Adrien, une idée de l’avancement du déploiement de la fibre sur la commune de bruyères le chatel ?

    merci

    Répondre
    • 18 novembre 2019 à 15 h 13 min
      Permalink

      Bonjour,

      La majorité de Bruyères-le-Châtel est en jalon 2 soit 1 718 foyers sur 1 772.
      Les 385 mètres de génie civil ont été réalisés, les armoires SRO sont posées.
      4,45 km de câbles en souterrain ont été tirés sur les 18 km et 13 km en aérien sont encore à déployer.

      La commercialisation est prévue pour mi 2020.

      Répondre
  • 14 novembre 2019 à 21 h 08 min
    Permalink

    J’ai l’impression que vous avez du retard par rapport a tout ce qui etait annoncé pour 2019, non ?!

    Répondre
    • 18 novembre 2019 à 15 h 16 min
      Permalink

      Bonjour,

      Il est vrai que les annonces ont été parfois optimistes, nous nous étions basés sur les prévisions de nos entreprises travaux. Les engagements initiaux étaient plausibles et les entreprises avaient assuré être en mesure de maintenir le calendrier mais elles ont pris du retard.

      Il est à noter que le déploiement de la fibre a pris du retard car la majorité des départements de France veulent être bien couvert en fibre optique pour 2020/2022 dans les zones rurales et les opérateurs privés (Orange, SFR) ont pour obligation de couvrir les zones denses avant fin 2020.
      Cette course à la couverture entraîne des difficultés d’approvisionnement en câble, les producteurs français sont saturés de commande et les entreprises vont finalement se fournir dans d’autres pays. De plus, les entreprises rencontrent des difficultés à recruter ou à trouver des sous-traitants pour tirer les câbles. C’est un métier difficile et en Ile-de-France il y a moins de personnes prêtent à accepter ce genre de métier car il y a d’autres opportunités. De même les entreprises rencontrent des difficultés pour recruter dans les bureaux d’études, le déploiement de la fibre optique est un environnement « nouveau » et les ressources expérimentées ne sont pas nombreuses. Ce pose aussi la question de l’intérêt de recruter en masse si dans 4 ans il n’y a plus beaucoup de déploiement à faire.
      Enfin il est à noter que malgré les engagements papiers, les promesses et les punitions (pénalités, etc.) les entreprises priorisent leur plus gros clients. Essonne Numérique c’est 120 000 prises, bien moins que les millions de prises que doivent déployer ces mêmes entreprises pour les opérateurs nationaux.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *