Création du Syndicat Mixte Ouvert (SMO) « Essonne Numérique »

La mise en place du très haut débit pour tous passe par la création d’une structure départementale dédiée à l’aménagement numérique du territoire.

C’est pourquoi le Département et les 7 EPCIUn établissement public de coopération intercommunale (EPCI) est une structure administrative française regroupant plusieurs communes afin d'exercer certaines compétences en commun. Depuis la réforme des collectivités territoriales de 2010, les catégories d'EPCI à fiscalité propre sont les : communautés de communes communautés d'agglomération communautés urbaines métropoles... directement concernés par la fracture numérique ont décidé de créer, le 11 octobre 2016, le Syndicat Mixte Ouvert « Essonne Numérique ».

Les études réalisées par le Département montrent en effet que l’accès au très haut débit pour tous représente un coût trop élevé pour être supporté par une seule collectivité ; mais elles montrent aussi qu’une action conjointe des collectivités permet une mutualisation des moyens et des économies d’échelle.

Ce nouveau syndicat, dédié intégralement à l’aménagement numérique du territoire, le déploiement de la fibre optique et la mise en œuvre des usages et des services numériques du futur.

Le syndicat mixte a en charge la conception, la construction, l’exploitation mais également la commercialisation de réseaux de télécommunications électroniques à haut et très haut débit internet sur les 124 communes des 7 EPCIUn établissement public de coopération intercommunale (EPCI) est une structure administrative française regroupant plusieurs communes afin d'exercer certaines compétences en commun. Depuis la réforme des collectivités territoriales de 2010, les catégories d'EPCI à fiscalité propre sont les : communautés de communes communautés d'agglomération communautés urbaines métropoles....

Ce transfert de compétence permet au territoire d’avancer sur son aménagement numérique en bénéficiant de financements publics, et en garantissant une meilleure cohérence territoriale en matière de numérique. En effet, cette nouvelle structure lui permet désormais de solliciter les aides financières de l’État prévues dans le cadre du Fonds pour la Société Numérique (FSNCréé par l’État, ce fonds dispose de 4,25 milliards d’euros destinés à accompagner en investissement les acteurs de l’économie numérique, dont 900 M€ pour subventionner les réseaux d’initiative publique (RIP)....).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *